On a aussi écouté Adam Wood – Hello Again

Adam Wood revient, cinq ans après le tonitruant « Hang On ». Une longue période mise à profit pour « vivre passionnant ». Alors qu’un EP et deux albums avaient installé Adam Wood dans le paysage musical. Parfait passeur d’une musique américaine rêvée. Défilaient dans ses compositions subtiles les fantômes d’Alex Chilton ou d’Elliott Smith, la rage binaire de Jack White ou des Black Keys. Sous le haut patronage de Neil Young, cette grâce intemporelle qui emporte, encore et toujours, tout sur son passage.

« Hello Again » sonne ainsi comme le retour d’un voyageur dans le sens le plus noble du terme. Le créateur du label Freemountrecords en quatre nouvelles chansons reprend toute sa place, et fait briller, comme jamais l’éclat d’une musique née aux Etats-Unis, mais qui nourrit inlassablement l’imaginaire d’un monde intérieur toujours renouvelé.

Comme H-Burns, Adam Wood a assimilé avec une telle aisance ces figures tutélaires qu’il est lui-même devenu l’incarnation d’un rock racé, foncièrement libre et forcément branché sur la Beat Generation. Mais jamais caricatural, comme pour éclairer la nature viscéralement indépendante d’une musique dont la richesse et la poésie semblent infinies. Une musique qui s’est depuis longtemps déterritorialisée pour s’acclimater à tous les voyages, physiques ou mentaux.


 

 

 

 

 

Yan
Chroniqueur
Adam Wood - Hello Again