On a aussi écouté Bebly – Déconne

Si le titre de ce nouveau EP peut laisser imaginer quelques égarements, il ne s’applique en rien à la démarche de Bebly. Car, s’il fallait trouver quelques termes pour décrire les cinq titres qui composent cet EP, on parlerait plutôt de droiture, de constance, voire d’une certaine rigueur. En effet, de l’inaugural Déconne, qui l’ouvre, à Un Fantôme, qui le referme, sur une note néanmoins plus douce, le trio s’échine à tracer un sillon net et précis, sans fioritures, à coups de guitare tendues et de rythmiques implacables.

Mais attention, ne pas voir Bebly comme un groupe quelque peu limité qui ne connait qu’un schéma. D’abord parce que la rectitude qui émane de Déconne, Dévalise (dont le clip est à retrouver à la rubrique Vidéos) ou Dérouiller est au service de textes intenses, directs et clairs, déclamés d’une voix blanche qui ne faillit jamais. Ensuite parce que le trio a pris soin de se débarrasser de l’inutile pour se focaliser sur l’essentiel. Vous ne trouverez donc pas d’accords de guitare gras et ronflants ou de solos pseudo-épiques sur ces cinq titres mais des lignes claires et tranchantes, la batterie n’est jamais trop en avant mais toujours en soutien pour donner encore plus d’intensité à l’ensemble. Finalement, le seul écueil de Bebly est sans doute que certains n’hésiteront pas à aller chercher quelques figures tutélaires, ou plutôt avec davantage de notoriété, pour les répertorier, ce que nous éviterons de faire pour éviter d’entrer dans une démarche forcément réductrice. Or, il n’y a pas de raisons de réduire Bebly, bien au contraire.

Rédacteur en chef
Bebly - Déconne