On a aussi écouté Bertille – #EP

Bertille, violoniste virtuose, que l’on connaît pour sa collaboration avec Daguerre, développe avec ce premier EP, un univers plus personnel. Un univers qui d’emblée se hisse au niveau de ce qu’Emilie Simon, Emily Loizeau ou La féline ont pu offrir. La musique de Bertille oscille entre une electro délicate mais mordante, la grâce de son violon et la pureté de sa voix.

Derrière une musique ultra-sensible, presque soyeuse et d’une fragilité troublante, se jouent et se racontent des drames intimes. Les paroles de Bertille, souvent noires et parfois cruelles, se posent sur des mélodies  puissamment mélancoliques. Un bel équilibre entre la dureté des machines et la douceur – qui peut-être trompeuse – des sons analogiques. Un équilibre que l’on retrouve dans les textes, qui exposent  l’espoir et le désespoir, l’amour et ses ruptures. A l’image de ce qu’est la vie.

Ce premier EP est traversé d’un bout à l’autre par une élégante retenue, une sensibilité à fleur de peau qui ne sombre jamais dans la complaisance.

 

Yan
Chroniqueur
  • Publication 585 vues14 décembre 2018
  • Tags BertillePIAS
  • Partagez cet article
Bertille - #EP