On a aussi écouté Catherine Watine – Géométries Sous-Cutanées

 

“Géométries Sous-Cutanées”, le nouvel album de Catherine Watine, risque de surprendre tous ceux qui auront gardé en mémoire ses disques précédents. Une discographie marquée par la pop, l’électro, le passage de l’anglais au français. Un parcours qui aura permis à la chanteuse d’acquérir un statut rare et enviable. Cette exigence et ce sublime savoir-faire musical auraient pu suffire à Catherine Watine, et lui permettre de poursuivre une route “pop”, prestigieuse mais sans surprise.

C’était mal connaître la profondeur de sa culture, sa passion totalement dévorante pour le piano, et son désir de s’extraire du format “chanson” pour laisser sa musique s’épanouir à l’infini. Ce nouvel album est ainsi le fruit d’une réflexion qui a tout d’une émancipation. Si l’on y retrouve le “son” Watine, plus rien n’est comme avant. Il est ici question de musique concrète, de musique abstraite, cinématique, de thèmes fragmentés et surtout, surtout, de liberté totale. Une liberté qui propulse Catherine Watine vers les œuvre de Wenbern, Schönberg ou Steve Reich.

“Géométries Sous-Cutanées” a construit ce pont entre Mahler et musique populaire. Comme si en voyageant intérieurement et dans son œuvre composée, en la déconstruisant pour mieux la libérer, Watine avait ouvert une porte vertigineuse. Et qu’elle avait tracé des lignes, déstructurées mais puissamment référencées, pour une musique du futur. Cette “rencontre des temps modernes”, que la compositrice est parvenue à créer, laisse sans voix, et souvent totalement bouleversé par la poésie générée.

Il n’est plus question de chansons, de refrains. Mais de plages musicales qui se développent et se dévoilent comme des paysages fascinants, parfois intimidants, toujours d’une beauté fulgurante. Il n’est plus question de chant non plus. Catherine Watine lit, sa voix seule s’impose et déroule ses textes sculptés, que l’on écoute comme autant de guides qui nous conduisent au cœur de cette matrice musicale totalement singulière.


 

A noter que l’album sera disponible également :
Le 1er février, en pré-commande sur I-Tunes
Le 25 février, sur toutes les plates-formes digitales
Et le 1er mars, dans les bacs.

Yan
Chroniqueur
Catherine Watine - Géométries Sous-Cutanées