On a aussi écouté Clément Mirguet – M

Il est des disques dont on en sort pas indemne. Des disques dont l’écoute change, parfois radicalement, la perception que l’on a de la musique. Comme si l’on était percuté intérieurement par une telle émotion que cela modifiait une trajectoire intime. « M » de Clément Mirguet est de ces astres. Un joyau dont le territoire s’étend de la musique classique contemporaine jusqu’à l’électro.

Difficile ici d’énoncer la génèse de cet album totalement renversant. Il s’inscrit tout simplement dans le parcours de vie d’un musicien qui a déjà offert un chef d’œuvre, « Aland », tout prêt des sommets musicaux islandais.

Difficile également de recourir à des mots pour parler d’une musique dont l’essence même est indéfinissable, seulement connectée à l’âme. Il est question ici d’un cheminement, que seule la musique parvient à dire.

Clément Mirguet a érigé pour ce faire un univers hybride, aux frontières de la musique savante, quasiment sérielle, et d’une musique plus accessible, ultra-mélodique, se rapprochant de ce que des formations comme Boards Of Canada ont pu composer.

« M » est un très grand disque. Sensible, immensément, et qui vole bien au-dessus des murs et des cloisons séparant les musiques, pour nous montrer un paysage splendide. Comme à chaque fois que l’art part de l’intime, il parvient à l’infini.
 

Yan
Chroniqueur
Clément Mirguet - M