On a aussi écouté Filip Chrétien – Devant

L’annonce d’un nouvel album de Filip Chrétien a toujours une saveur particulière. Les disques du rennais sont tous traversés par une lumière en clair-obscur, une mélancolie tenace qui accompagne des mélodies invariablement somptueuses. Sans conteste le musicien fait partie des compositeurs les plus sensibles, dans le meilleur du terme, d’ici. Avec “Devant”, il confirme ce statut, et parvient à élargir sa palette sonore, sans rien retrancher à son univers.

Le regard singulier de Filip Chrétien, tout en observations fines et poétiques sur le temps, les choses et les gens, est ainsi projeté dans des chansons aux arrangements nettement plus riches. Les chansons, moins minimalistes que sur les disques précédents, ont gagné en densité. Ce qui frappe à l’écoute de “Devant” c’est l’amplitude des morceaux, leur texture gorgée d’instruments qui se superposent.

L’art de Filip Chrétien trouve un son à sa mesure. Sa poésie se déploie dans un espace musical qui semble s’être affranchi. Amples et d’une beauté immédiate, les titres s’enchaînent et enchantent, ou plongent dans un état de tristesse lumineuse. Il est impossible de ne pas céder à leur charme discret et profond.

“Devant” appartient à cette catégorie de disques, finalement pas si nombreux, que l’on écoutera longtemps. Disque après disque, Filip Chrétien érige une œuvre à la fois exigeante et familière. Une œuvre qui (nous) raconte ces instants sensibles et fugaces qui échappent le plus souvent au brouhaha permanent dans lequel nous baignons désormais. La musique qu’il compose à la faculté de nous en sortir et de nous offrir un beau répit.

 

Yan
Chroniqueur
Filip Chrétien - Devant