On a aussi écouté Matthieu Malon – Désamour

On ne présente plus Matthieu Malon, musicien protéiforme qui de la lumière à la marge, et vice versa, ne cède rien à la facilité et trace un chemin absolument remarquable, et sans doute essentiel.

“Désamour” est sa nouvelle missive musicale, plus que jamais au cœur du triangle doré électro-new wave-rock indé. Le phrasé littéraire de Matthieu Malon, qui finira par s’imposer comme une référence, est ainsi propulsé par une musique glaciale, dont l’immense mélancolie, que l’on pourrait assimiler à de la lucidité fulgurante, est hérissée de sommets électriques et bruitistes saisissants.

Quand la noirceur est belle, elle est capable de nous sauver. C’est ici le cas. Matthieu Malon fait résonner des histoires contemporaines de ruptures, d’actes manqués, de modernes solitudes dont la sobriété est bouleversante.

Yan
Chroniqueur
Matthieu Malon - Désamour