On a aussi écouté MellaNoisEscape – Heartbeat of the Death

Avec MellaNoisEscape, Olivier Mellano s’ouvre un espace de liberté. Il y développe une musique qui n’appartient qu’à lui, alors que le musicien multiplie par ailleurs les collaborations.

“Heartbeat of the Death” poursuit ainsi le sillon personnel tracé par l’artiste. À bord de MellaNoisEscape, Olivier Mellano a fait monter deux musiciennes d’exception, Valentina Magaletti et Suzy LeVoid. Le résultat est saisissant. Le premier album impressionnait par sa puissance, sa dimension bruitiste, voire industrielle. Ce deuxième disque s’autorise des embardées pop aussi surprenantes que belles.

On connaissait d’Olivier Mellano le sens mélodique qu’il déconstruit le plus souvent et qu’il projette dans un chaos sonique parfois sidérant ; on découvre aujourd’hui la dimension sensible du musicien, une autre facette de son univers. Les chansons sont le fruit d’une tension permanente entre la noirceur et la lumière, la résignation et le combat toujours repris. L’album est habité par une dimension spirituelle, une force pas vraiment apaisée, mais baignant plutôt dans une douceur abrasive. Une beauté ambiguë éclairant la complexité du monde et de l’intime.

Olivier Mellano vient de signer l’un de ses disques les plus aboutis. L’un des plus fascinants aussi. A l’image du magnifique travail graphique de la peintre japonaise Haruko Maeda : ce squelette traversé par des plantes et des fleurs, dont on ne sait s’il symbolise la mort ou la vie, la fin ou la renaissance. Ou bien tout cela à la fois. Comme ce sublime “Heartbeat of the Death”.

 

Yan
Chroniqueur
MellaNoisEscape - Heartbeat of the Death