On a aussi écouté MNNQNS – Advertisement

Il y a eu “Capital“, premier EP lancé en 2016, comme un cocktail incendiaire, qui imposa d’emblée MNNQNS comme une formation qui compte. Et non comme un énième phénomène post-rock, sympathique mais passager. Voici “Advertisement” qui confirme cette évidence. MNNQNS n’est pas un groupe comme les autres. Quelque chose en plus anime leur musique. Au-delà de l’énergie, incontestable et archi-puissante, la posture, l’angle d’attaque, le discours font également la différence.

La formation rouennaise est pile sur la ligne de fracture qui sépare le rock américain du son anglais. Guitares entremêlées, dissonances, rythmiques époustouflantes, toutes ces choses que l’on retrouve chez Tom Verlaine ou Richard Hell. L’attitude faussement désinvolte, les notes envoyées comme des claques, l’insolence typique mais brillante de Blur.

Derrière le mur du son construit par MNNQNS, il y a des chansons, et des grandes. Toutes salement traitées et traînées dans un bain acide mais qui restent d’une classe folle. Tranchant, incisif, incroyablement doué MNNQNS nous rappelle les formidables The Rakes. Mais aussi, et surtout, The Fall. Autant dire que la France est bel et bien devenue une terre post-punk majeure.

Yan
Chroniqueur
  • Publication 1 208 vues26 mars 2018
  • Tags MNNQNSFatCat
  • Partagez cet article