On a aussi écouté Natalia Doco – El Buen Gualicho

Natalia Doco ou la soeur argentine d’Emilie Simon et d’Emily Loizeau. Le pendant austral et tout en douceur de ces deux merveilleuses artistes. Rémy Kolpa Kopoul ne s’y trompait pas lorsqu’il aida la chanteuse. Et l’on peut prédire, sans prendre trop de risques, que Natalia Doco s’apprête à vivre un succès massif. En attendant qu’elle échappe à la confidentialité, il faut vraiment se plonger dans son univers festif, lumineux, profondément poétique.

Il y a bien sûr le charme immédiat de sa musique. Entraînante et énergique, elle est une immersion fascinante dans la cumbia, la chacarera, ou la copla. Tantôt chamanique, mystérieuse, tantôt légère, presque humoristique.

Il y a cette voix, sucrée et magique, qui porte cette somme musicale argentine, toutes ses facettes et traditions. Abordant l’amour, la condition humaine, Natalia Doco nous entraîne dans la diversité exceptionnelle d’une musique  ésotérique et bouleversante. Cela élargit un horizon musical national, parfois bien auto-centré, et fait un bien fou. Voici un disque salutaire et beau.

Yan
Chroniqueur