On a aussi écouté Nicolas Paugam – Le Ventre et l’Estomac

Nicolas Paugam, échappé de Da Capo, compose des albums d’une richesse remarquable, dont la complexité est dissimulée derrière une légèreté aussi élégante qu’absurde, dans le sens le  plus noble du terme.

“Le Ventre et l’Estomac” frappe tout de suite par son énergie, irradiant instantanément. La voix magnifique de Nicolas Paugam, puissante et mélodique, rappelant, c’est vrai, Michel Legrand – mais un Michel Legrand qui aurait mis ses doigts dans une prise électrique – survole le disque avec une grâce affolante. Une grâce éraillée, trempée dans le jazz. Un jazz explosif, mordant dans la pop. Une pop orchestrale, foutraque, d’une beauté sauvage. Mais d’une rigueur extrême.

Le quatrième album de Nicolas Paugam est d’une densité exceptionnelle, un pur voyage musical qui nous transporte jusqu’au Brésil, nous offrant des chansons incroyablement ouvragées, solaires, passionnantes. Dramatiques parfois, toujours traversées par une poésie à fleur de peau. Une poésie décalée. Totalement enivrante.

 

Yan
Chroniqueur
Nicolas Paugam - Le Ventre et l'Estomac