On a aussi écouté ooTi – iToo

OoTi , précieuse artiste, qui distille disques et participations prestigieuses avec la discrétion et la grâce des plus grands, revient avec “iToo”. Bijou inclassable, qui tutoie, sans exagération, le génie de Brigitte Fontaine, en beaucoup plus sobre, la sophistication d’un Dominique A, en plus sombre.

Difficile de ne pas être enthousiaste quand les chansons sont à ce point abouties, précises, profondes. Il y a la voix d’ooTi, proprement exceptionnelle, claire et spectrale, inquiétante et fascinante. Elle peut être glaçante, et se pose sur le rock totalement habité de John Trap, pour ne pas écrire halluciné. Puis, elle se fait d’une douceur et d’une féminité renversante ailleurs. Voyageant de l’enfance aux ténèbres avec une facilité désarmante.

L’album, qui relève de l’alchimie, est d’une cohérence remarquable, se positionnant comme un ovni francophone, un nouveau sommet du genre. Les textes d’Arnaud Le Gouëfflec sont bouleversants, sublimés par l’interprétation d’ooTi.

Voilà, sans conteste, l’un des albums de l’année.

 

Yan
Chroniqueur
ooTi - iToo