On a aussi écouté S.W.E.A.T.

Troisième album pour Raymonde Howard qui avec « S.W.E.A.T. » s’impose comme l’une des compositrices les plus acérées de la scène rock d’ici. Au fil de ses disques, elle construit un répertoire sans concession, terriblement attachant. Avec « S.W.E.A.T. », elle emmène sa musique vers des terres arides, de beaux paysages qui renvoient fatalement à l’immense « DRY » de PJ Harvey. Mais ce serait dommage de s’en tenir à cette référence ultime, aussi prestigieuse soit-elle.

Raymonde Howard insuffle à ses chansons un charme indéfinissable, une énergie étrangement douce et brutale à la fois. Une poésie électrique fortement addictive, un jeu de guitare sec qui emporte d’emblée, une voix ultra-féminine. « S.W.E.A.T. » s’impose par sa force et sa grâce.

Yan
Chroniqueur
S.W.E.A.T.