On a aussi écouté Somehow – Hidden Memories

Derrière Somehow, il y a le Parisien Erwan Pépiot, qui signe et interprète tous les titres de “Hidden Memories”, bien secondé par Aurélie Tremblay pour les choeurs et le violoncelle. “Hidden Memories”, paru l’an dernier, a déjà connu un accueil plus que bienveillant à la quasi-unanimité, et on ne peut qu’emboîter le pas. Car si “Hidden Memories” nous place d’emblée en terrain connu à coups de morceaux portés par une voix grave et toujours bien placée, aux mélodies limpides et soignées, difficile de trouver la moindre faute de goût sur cet album.

On y entre via Meet Me At The Western Point, morceau principalement acoustique sur lequel le jeu des deux voix qui se répondent et fusionnent alternativement fait merveille, et parsemé de petites sonorités intrigantes, toujours organiques, parmi lesquelles on distingue un violoncelle virevoltant, qui viennent agrémenter l’ensemble. C’est cette instrumentation DIY toujours inventive qui fait d’ailleurs le sel de cet album. Bien sûr, la composition est solide mais, indéniablement, en plus des deux voix, différentes et complémentaires, qui rendent l’interprétation extrêmement vivante et touchante, c’est la richesse de la palette instrumentale déployée qui offre un relief indéniable à l’album et termine de nous conquérir totalement. Au tableau d’honneur, on placera While The Days Go By pour sa mélodie qui n’est pas sans rappeler le meilleur des Smiths, All The Ways Are Leading To You pour ses arrangements, Meaningless Thoughts In Dark Times pour l’audace de sa dynamique, mais ce ne sont là que quelques exemples de la richesse d’un album qui n’en manque pas. Longue vie à Somehow !

Rédacteur en chef
Somehow - Hidden Memories