On a aussi écouté The Apartments – Fête Foraine

S’il est un disque qui mérite le qualificatif, souvent usurpé, de culte, c’est bien “Fête Foraine”. D’abord parce que l’objet est sorti à l’origine de manière presque confidentielle. 3000 exemplaires gravés en 1996, qui au fil des années sont devenus des raretés, et à ce titre recherchés comme des trésors. Mais surtout parce qu’il s’agit d’un disque de The Apartments, et pas n’importe lequel. Une relecture acoustique de l’oeuvre de l’immense groupe australien. Une mise à nu aussi poignante qu’instructive sur l’art d’un songwriting parmi les plus brillants qui soient.

Plongée vertigineuse dans les obsessions de son auteur, Peter Milton Walsh, “Fête Foraine” déroule une poignée de chansons qui vont bien au-delà de la pop music. Minimalistes et vespérales, elles sont composées pour briser les épreuves du temps, parfaites pour répondre à cette expression magnifique : “Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es”.

Ainsi, ce qui était un disque à peine commercialisé est devenu le plus précieux témoignage de ce qu’est la musique de The Apartments. Au plus près de son âme profonde. Et de l’imaginaire de son auteur, comme la bande son d’un film noir.

A noter que la nouvelle édition contient des photos de Bleddyn Butcher, qui fut le photographe de Nick Cave, et que l’artwork est recomposé par le graphiste Pascal Blua.

Yan
Chroniqueur
  • Publication 390 vues24 octobre 2017
  • Tags The Apartments
  • Partagez cet article
The Apartments - Fête Foraine