On a aussi écouté Vince Lahay – Birds On The Grave

Derrière un disque folk important, il y a toujours une histoire, un parcours singulier, un regard qui se réfugie dans la simplicité d’une musique en apparence apaisée. Vince Lahay a une histoire et un parcours. Celui d’un voyageur qui s’est installé le temps de composer “Birds On The Grave” en Bretagne, dans une cabane. Le regard qu’il porte sur les choses est empreint de ce conflit. Entre l’immobilité, le retrait du monde, et le désir de le sillonner. Comme si, au fond, il était question à chaque fois de se trouver. C’est toujours une affaire de voyage.

“Birds On The Grave” déroule ce cheminement. Au fil de chansons forgées dans le matériau sonore le plus authentique qui soit. L’un des plus difficiles également. Parce qu’il s’agit de poser une pierre après tant d’autres. S’inscrire dans ce courant musical, y trouver sa place, ne va pas de soi. Il faut que la démarche transcende les clichés d’une musique au passé si chargé, qu’elle aille au plus profond de l’âme et que cela s’entende.

Et c’est très largement le cas de Vince Lahay qui nous offre 12 chansons, comme autant de paysages impressionnistes, traversés de sentiments lourds et de constats libérateurs. La tension est palpable, elle affleure les titres comme pour annoncer des tempêtes futures.

Yan
Chroniqueur
Vince Lahay - Birds On The Grave