Autoprod : la sélection du mois de mai 2011

Old Fashion Ladies – Old Fashion Ladies (EP)
Quintet parisien à deux guitares, les très rock’n’roll Old Fashion Ladies viennent de sortir un EP 4 titres. Riff qui tabasse, grosse basse, batterie électronique, claps : le morceau Straight Aheadqui ouvre cet EP donne dans l’electro rock rentre dedans et un brin putassier, mais finalement trompeur sur la suite. Avec A Fool’s Chance ou I Do Not Belong To You Woman, le ton est donné, et le modèle aussi – Led Zep. Soit une forme de pop rock sauce heavy old school seventies, incarné par une voix qui oscille entre chant aérien façon Jeff Buckley et montée gutturales dans lesquelles on croirait entendre une véritable réincarnation de Robert Plant. A voir le 24 juin à l’International.
EP disponible depuis le 24 avril, en écoute sur Deezer.

Bento – Be This Ocean !
Bento, c’est un projet fou, démesuré, totalitaire, et finalement assez incompréhensible.  Les quatre membres du Projet Bento se sont attelés à un oratorio pop de plus de 8 heures, dont la troisième partie est désormais écoutable sur le site qui centralise le projet et qui compte notamment son propre Wiki… Montage détonnant, collage improbable, B.O. d’un film imaginaire construite comme un mix de deep house, “Be This Ocean !” mélange cuivres aux influences world, nappes d’effets, timbres synthétiques, rythmiques sur-reverbées et chant glam rock au sein d’un melting pot qui transforme l’expérimental en un tube pop de soixante-dix minutes. Une curiosité à tester d’urgence.
Album disponible depuis le 31 mars, en écoute sur Bentoproject.com.

Dream Baby Dream  – Dream Baby Dream (EP)
Regroupant des musiciens talentueux s’étant tous plus ou moins illustrés dans des styles différents, Dream Baby Dream est une formation solide de quatre parisiens qui ont un sens de la composition frappant. Avec leur premier EP de sept titres, ils proposent une pop finement ciselée, parfois cold et synthétique à l’image du morceau éponyme de Suicide. Un bel assemblage au son marqué par les années quatre-vingt, entre pop rock dépressif (Summertime), electro pop tubesque à tendance new wave (Rosalie), rock dandy (Cigarette), ou songwriting folk et symphonique (Drowned Song).
EP disponible depuis le 1er avril, en écoute sur Bandcamp.

Fresh Body Shop – Bring Me Down
Le quatuor nantais Fresh Body Shop existe depuis 2006 et a connu son heure de gloire un an plus tard en squattant la home page de Jamendo pendant sept mois. Leur nouvel album “Bring Me Down”, distribué une nouvelle fois gratuitement sous licence Creative Commons, recèle de quelques pépites nineties, quelque part entre post-grunge smooth façon Foo Fighters, pop chuchotée et entraînante façon Eels, et exubérance electro-rock à la Beck. On conseillera notamment le titre éponyme Bring Me Down, le très foo fightien Wawawawa ou encore le véritable tube en puissance Spaceship.
Album disponible depuis le 04 mars, en téléchargement gratuit sur Jamendo.

Hey ! B – Other Side (EP)
Ex-Oust Louba, nom de groupe sous la bannière duquel ils ont assuré des premières partie pourEmir Kusturica ou Sergent GarciaHey ! B s’est recyclé il y a peu dans l’indie-pop-rock anglo-saxon avec en ligne de mire les compositeurs démiurges à la Radiohead ou Arcade Fire. Grâce à une formation assez originale autour de deux claviers, un bassiste, un batteur et un dj, Hey ! Bévite les écueils d’un groupe pop de plus, et réussit sans guitare à faire passer un courant définitivement rock. Leurs hymnes synthétiques sont parfaitement calibrés pour vous trotter dans la tête de longues heures et pourtant vous surprendre à chaque nouvelle écoute. Le coup de cœur du EP : le plaintif et magnifique Otherside.
EP disponible depuis le 02 mai, en écoute sur Heyb.fr.

Chroniqueur
  • Hey ! B

    Pas de concert en France ou Belgique pour le moment