One Sense Logic


Un album de sorti en chez .

François Millet doit être un surhomme. Comment peut-on être normalement constitué et faire partie de quatre groupes (Alisse, .Nude, Pillow et Tea-Time) et en plus créer le label indépendant Paper Heart ??!! En tout cas, on ne peut que louer le dynamisme de ce musicien belge qui œuvre pour la promotion de notre musique préférée. […]

François Millet doit être un surhomme. Comment peut-on être normalement constitué et faire partie de quatre groupes (Alisse, .Nude, Pillow et Tea-Time) et en plus créer le label indépendant Paper Heart ??!! En tout cas, on ne peut que louer le dynamisme de ce musicien belge qui œuvre pour la promotion de notre musique préférée.
Mais ne nous éparpillons pas, concentrons-nous sur un de ces groupes, à savoir Alisse, dont l’album « One Sense Logic » est sorti fin 2001. Après une intro inquiétante (évoquant le thème de « Psychose » de Hitchcock), ce qui marque tout de suite, c’est le manque d’assurance du chant, flagrant sur « Whatever », le premier véritable titre et le plus faible de cet album. Voilà une entrée en matière décevante. Même si les réserves concernant le chant subsistent – mais cela se travaille, nul doute que ce défaut disparaitra rapidement – la suite de l’album parvient sans peine à faire oublier cette déception, à commencer par l’excellente « Everything’s Yours » et sa ligne de basse envoûtante. C’est à partir de ce titre qu’Alisse montre tout son savoir faire en matière de power-pop teintée d’emo(-pop) et aux guitares énergiques franchement rock. Et cela se confirme par la suite, notamment avec « Panic » et ses guitares empruntées à Placebo, « One Night Girl » et sa mélodie au synthé qui évoque largement Grandaddy, ou bien sur « Empty Pages » et « Second Thoughts » dont les refrains addictifs possèdent les qualités mélodiques de Weezer ou de Nada Surf. Le côté emo d’Alysse est également très attachant ; on se laisse porter par les mélodies plus douces de « My love is a liquid ». Quant à « Reported Statements », ce morceau allie émotions et mélodies avec une facilité déconcertante.
« One Sense Logic » est un album qui ne dévoile ses qualités qu’après plusieurs écoutes, et même s’il possède les défauts inhérents au manque d’expérience du groupe, il n’en demeure pas moins très prometteur. A suivre donc…

Chroniqueur

La disco de Alisse