All The Living And The Dead


Un album de sorti en chez .

Infatigable Tino ! Déjà auteur, en solo, de deux très bons albums (« Honour And Disgrace » et « Tenderness And Lust », chroniqués par ailleurs sur ce site), sortis en début d’année dernière, il récidive, mais cette fois-ci en tant que bassiste du groupe All The Living And The Dead. Côté musique, alors que la pop à tendance […]

Infatigable Tino ! Déjà auteur, en solo, de deux très bons albums (« Honour And Disgrace » et « Tenderness And Lust », chroniqués par ailleurs sur ce site), sortis en début d’année dernière, il récidive, mais cette fois-ci en tant que bassiste du groupe All The Living And The Dead. Côté musique, alors que la pop à tendance électro de Tino est fortement mélancolique, pour ne pas dire dépressive, All the Living And The Dead évolue plutôt dans une pop soft et léchée teintée de lyrisme. La voix de Virginie Lamy fait penser à un croisement entre Kristin Hersh et Sonya Aurora Madan (Echobelly) et l’ambiance générale de ce EP n’est d’ailleurs pas très éloignée de ce qu’ont pu nous offrir les Throwing Muses, avec un côté davantage psychédélique.
Ce premier CD est plus que prometteur, même si les défauts inhérents à la jeunesse du groupe (il s’agit de leur premier EP) apparaissent ici et là. On pourra par exemple regretter que la voix soit beaucoup trop mise en avant ou bien la naïveté d’une composition comme « Excuse Me ». Mais la qualité et les colorations sixties de l’accrocheur « The Waves », les longues et riches chevauchées instrumentales typiquement seventies, pendant lesquelles s’entrecroisent les guitares et le piano, et la maîtrise de chacun des musiciens (avec une mention spéciale pour Fred le pianiste/claviériste) nous font vite oublier les imperfections de ce EP.

Chroniqueur

La disco de All The Living And The Dead