Broken Brights


Un album de sorti en chez .

7

Alors que la biographie de Neil Young arrive dans les librairies françaises, le premier album solo d’Angus Stone arrive chez les disquaires. Une belle surprise de la meilleure moitié d'Angus et Julia Stone..

Alors que la biographie de Neil Young arrive dans les librairies françaises, le premier album solo d’Angus Stone arrive chez les disquaires. Faut-il voir un signe dans cette conjoncture de la galaxie folk ? On imagine facilement que le jeune australien rêverait de marcher sur les pas du loner (qui n’en rêverait pas ?) et qu’il a dû écouter un peu de Neil Young en enregistrant « Broken Brights »

Sans forcer les comparaisons, Angus Stone livre ici un folk plus riche et diversifié que dans ses productions précédentes  (Angus et Julia Stone).  Recyclant ses méditations sur la vie, l’amour et l’absence, Angus a élargi sa palette instrumentale, osant le grand écart entre les ballades dylanesques (River Love ) et le rock lourd et brut ( It was blue avec ses guitares stoner). Cuivres, banjo, harmonica, claviers, claps viennent habiller des guitares toujours bavardes.  Autre nouveauté: Angus dévoile de nombreuses nuances vocales qu’on ne lui connaissait pas, des filets angéliques de Old Mercedes Benz aux rugosités de It was Blue. Inspiré d’histoires et de souvenirs,   « Broken brights » a été composé aux quatre coins du monde, des Alpes Suisses au littoral australien. On imagine bien notre musicien hirsute isolé dans une cabane avec sa guitare et son banjo:  « Je pense qu’il s’agit de mon travail le plus personnel à ce jour. C’est un endroit où j’ai tendance à me réfugier, une petite tanière où j’ai  toujours voulu vivre, entouré de toutes mes chansons et de tous mes contes. Cet album contient l’essence de ce que je cherchais depuis longtemps. » Et comme le bonhomme est généreux, il nous livre 13 titres et deux bonus dont une sympathique reprise de Happy together des Turtles.

Depuis sept ans, Angus Stone s’est affirmé comme l’un des compositeurs- chanteurs les plus talentueux du moment. Cette première livraison solo vient attester qu’il est en grande partie responsable du succès planétaire rencontré par les albums d’Angus et Julia. Les albums solos de sa frangine, malgré leur qualité, ne sont pas de ce niveau. Mais stop, on a dit pas de comparaison ; et encore moins d’histoires de familles.

Chroniqueur

Tracklist

  1. River Love
  2. Broken Brights
  3. Bird On the Buffalo
  4. Wooden Chair
  5. The Blue Door
  6. Apprentice of the Rocket Man
  7. Only a Woman
  8. The Wolf and the Butler
  9. Monsters
  10. It Was Blue
  11. Be What You Be
  12. Clouds Above
  13. End of the World

La disco de Angus Stone

Broken Brights7
70%