Water Curses EP


Un album de sorti en chez .

Splitch splatch, Animal Collective est de retour avec quatre titres au contenu toujours aussi halluciné, marqué par des climats aquatiques. Alors qu’on ne s’est toujours pas remis de leur dernier album, "Strawberry Jam", le groupe d’Avey Tare et Panda Bear remet le couvert avec "Water Curses", un EP qui semble noyé par un brouillard fait […]

Splitch splatch, Animal Collective est de retour avec quatre titres au contenu toujours aussi halluciné, marqué par des climats aquatiques. Alors qu’on ne s’est toujours pas remis de leur dernier album, "Strawberry Jam", le groupe d’Avey Tare et Panda Bear remet le couvert avec "Water Curses", un EP qui semble noyé par un brouillard fait d’embruns.
 
En à peine vingt minutes, le collectif aligne des morceaux de pop expérimentale sur lesquels on retrouve la patte de ces drôles d’animaux : atmosphères opiacées, rythmiques tarabiscotées et mélodies mutantes. Le tribal Water Curses nous enfonce un peu plus dans des ambiances lysergiques, entre folk transmuté et électro psychédélique. Le superbe Street Flash nous invite à une pause méditative et minimaliste, tout en évoquant le dernier effort solo de Panda Bear ("Person Pitch") et l’album "Feel". Plus paisible, Cob Webs propose une progression finalement assez pop et se révèle un peu plus facile d’accès que les autres titres. C’est aussi le morceau le moins passionnant de cet EP. Très calme, Seal Eyeing démarre sur des nappes aqueuses, avant de laisser la place à un piano enfantin qui achèvera de nous plonger dans un état végétatif.
 
En quatre titres, Animal Collective continue de nous montrer qu’il est un de ces groupes à la fois pop et exigeant, pour lequel il est toujours bon de jeter une oreille curieuse.

Chroniqueur