I Declare Nothing


Un album de sorti en chez .

7

Contrairement à ce que prétend le titre de cet album, des choses à déclarer, nous en avons !

D’un côté, Tess Parks, originaire de Toronto, a émigré vers Londres à l’âge de dix-sept ans où elle a brièvement étudié la photographie avant de se concentrer sur la musique. En 2013, elle sortait « Hot Blood » et on voyait en elle la nouvelle Patti Smith… De l’autre, est-il encore besoin de le présenter ? Anton Newcombe, chef d’orchestre du Brian Jonestown Massacre qui a, à son actif, pas moins de 14 albums studio…

Leur rencontre, bien qu’improbable, est due à Alan McGee, manager du label Creation Records, et Newcombe l’avoue sur la pochette du CD promotionnel : il est tombé amoureux de la voix de Tess Parks… De fil en aiguille, les nouveaux comparses composent des chansons…  Et en avril dernier, lors du Record Store Day, nous pouvions découvrir les premiers extraits de cette collaboration : Cocaïne Cat et Mama. Derrière une musique assez simple à première ouïe, la profondeur de la création révèle des sonorités bien plus complexes lors d’une écoute tous pavillons dehors.

Si une certaine transparence apparaît dans les transitions des morceaux, ce n’est que pour mieux apprécier les perles dont cet album regorge : German Tangerine, Our Love Is Dead And Gone, Meliorist, Voyage de L’âme ou encore le somptueux Friendlies.

Ces mélodies, toutes conçues sur la même simplicité, se marient à merveille avec le timbre de voix légèrement rauque de Tess Parks pour nous offrir une musique aux confins du rock psychédélique. Dans un jeu inadéquat de comparaisons concernant ce style, nous recommanderions cet album aux amateurs de Hope Sandoval/Marianne Faithfull… ou aux mélomanes friands d’un Jesus and Mary Chain revisité !

Rédacteur en chef

Tracklist

  1. Wehmut
  2. Cocaine Cat
  3. Peace Defrost
  4. German Tangerine
  5. Gone
  6. October 2nd
  7. Mama
  8. Voyage de L'âme
  9. Melorist
  10. Friendlies

La disco de Anton Newcombe / Tess Parks