In Case We Die


Un album de sorti en chez .

C?est via leur précédent album (« Fingers Crossed ») que les huit lutins de Architecture in Helsinki se sont révélés au grand public. Une très bonne première réalisation qui a le chic de plonger vos fesses au plus profond d’un doux nuage pop fait de papier toilette alvéolé. On retrouve dans « In Case We […]

C?est via leur précédent album (« Fingers Crossed ») que les huit lutins de Architecture in Helsinki se sont révélés au grand public. Une très bonne première réalisation qui a le chic de plonger vos fesses au plus profond d’un doux nuage pop fait de papier toilette alvéolé.

On retrouve dans « In Case We Die » la jungle d’instruments employée à l’habitude par ce mini orchestre. Trombone, trompette, clarinette, tuba et percussions en tout genre nourrissent les morceaux avec générosité. On goûte avec amusement à ces improvisations instrumentales faites de soubresauts sonores.

Comme l’illustre assez bien Neverevereverdid, les huit Australiens ont décidé de mettre un peu de piment dans leur pop d’oreiller. Lorsque le rythme s’accélère, les chansons prennent une tournure pop-rock guillerette dans la veine des Papa?s Fritas (Wishbone). Deux voix masculine et féminine candides se complètent ou alternent suivant les humeurs. Le ton est enjoué et énergique à l’image d’un The Cemetery, à la puissance power pop assez fofolle. Petite ombre au tableau, un Do The Whirlwind un peu en deçà.

Si les Mini Pouces montaient un groupe pop, nous ne serions pas loin de ce que l’on entend sur « In Case We Die » : de mignons petits tubes power pop en rafales.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Neverevereverdid
  2. It'5!
  3. Tiny Paintings
  4. Wishbone
  5. Maybe You Can Owe Me
  6. Do The Whirlwind
  7. In Case We Die, Pts. 1-4
  8. The Cemetery
  9. Frenchy I'm Faking
  10. Need to Shout
  11. Rendezvous: Potrero Hill
  12. What's in Store