Close To Paradise


Un album de sorti en chez .

Avec plus d’un an de retard sur la sortie canadienne, voici enfin l’arrivée en France de “Close to Paradise”, la merveille de l’automne. Vision personnelle et fouillée (un peu fouillis aussi) du paradis qui, du moins c’est ce que la pochette peut laisser penser, s’apparente à un monde artificiel contenu dans une bouteille et dont […]

Avec plus d’un an de retard sur la sortie canadienne, voici enfin l’arrivée en France de “Close to Paradise”, la merveille de l’automne. Vision personnelle et fouillée (un peu fouillis aussi) du paradis qui, du moins c’est ce que la pochette peut laisser penser, s’apparente à un monde artificiel contenu dans une bouteille et dont l’équilibre est des plus fragiles.

Sur les treize titres que comporte l’album, Patrick Watson fait preuve d’un talent inouï, proposant des instrumentations riches et variées et montrant ses capacités de vocaliste hors pair. Une belle démontration nous est donnée avec Slip Into Your Skin où la musique semble parfois décalée par rapport au chant, formant des couches inextricables mais cependant harmonieuses, comme différentes façons d’apprécier, de percer l’épaisseur de l’univers musical du canadien.

On pense tantôt à Antony pour le tremolo de la voix, notamment sur le petit bijou qu’est The Great Escape, tantôt à Buckley fils pour la manière élégante de tutoyer les anges, on a déjà vu pire comme références. D’ailleurs Luscious Life pourrait très bien passer pour une réécriture d’Eternal Life , comme si Jeff Buckley avait troqué sa guitare contre un piano et transformé sa colère en joie de vivre : troublant. En outre, qui pourra se plaindre d’entendre se côtoyer Portishead (Weight of The World), Björk ( Daydreamer) , Norah Jones (Bright Shiny Lights) et les Beatles (Giver), pour ne citer qu’eux, en une quarantaine de minutes?

Bien plus qu’un album fourre-tout regroupant autant de styles que de morceaux, ce ”Close to Paradise” procure des émotions réelles et son apparente fragilité va droit au cœur. Si c’est à cela que ressemble le Paradis, on espère bien tous y aller un jour.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Close to Paradise
  2. Daydreamer
  3. Slip Into Your Skin
  4. Giver
  5. Weight of the World
  6. The Storm
  7. Mr. Tom
  8. Luscious Life
  9. Drifters
  10. Man Under the Sea
  11. The Great Escape
  12. Sleeping Beauty
  13. Bright Shiny Lights