Feel It Break


Un album de sorti en chez .

7

Ma première rencontre avec Austra a eut lieu le 1er avril dernier et cela n’avait rien d’une blague. Programmé aux alentours de 3h du matin dans le cadre de la soirée de clôture du festival Les Femmes s’en Mêlent, le quatuor canadien avait démontré sur la scène de la Machine du Moulin rouge que le […]

Ma première rencontre avec Austra a eut lieu le 1er avril dernier et cela n’avait rien d’une blague. Programmé aux alentours de 3h du matin dans le cadre de la soirée de clôture du festival Les Femmes s’en Mêlent, le quatuor canadien avait démontré sur la scène de la Machine du Moulin rouge que le buzz naissant autour de son nom n’était en rien usurpé. On avait découvert ce soir là Katie Stelmanis, petit bout de femme blonde qui se cache derrière la voix imposante d’Austra, une voix digne d’une chanteuse d’opéra (sa formation première) qui nous avait rappelé au bon souvenir d’une autre petite blonde au timbre imposant (Nika Roza Danilova de Zola Jesus).

La comparaison avec Zola Jesus ne s’arrête pas là car on retrouve chez le groupe de Toronto les ambiances gothiques qui ont fait le succès (récent) des Américains, à la différence près qu’elles sont ici au service d’une électro/new-wave très marquée par les 80’s. Les synthés et les beats donnent le « la » à une électro répétitive mais plutôt dansante (Spellwork ; Hate Crime ; les singles Lose It et Beat and The Pulse) qui renvoie tout autant à Ladytron, The Knife, qu’à Kate Bush et sa horde de clones (Bat for Lashes, Florence and The Machine).

On frôle parfois l’accident industriel, la glissade cheap, par excès de lyrisme, notamment sur la deuxième partie de l’album (The Vilain ; les « oooh oooh oooh » de Shoot The Water) mais dans l’ensemble Austra évite plutôt pas mal le péché de théâtralité que leur musique et leurs influences auraient pu laisser craindre. Le final au piano sur The Beast nous donne même un peu d’espoir de les voir développer cet aspect de leur personnalité dans le futur. Un futur que l’on scrutera avec attention.

Chroniqueur
  • Publication 335 vues10 juillet 2011
  • Tags AustraDomino
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Darken Her Horse
  2. Lose It
  3. The Future
  4. Beat And The Pulse
  5. Spellwork
  6. The Choke
  7. Hate Crime
  8. The Villain
  9. Shoot The Water
  10. The Noise
  11. The Beast

La disco de Austra

70%

Feel It Break

Future Politics4
40%

Future Politics