Never Cry Another Tear


Un album de sorti en chez .

A quoi ça tient une chronique positive ou négative ? A peu de choses bien souvent. Concernant celle du premier album de Bad Lieutenant, ça tient à un concert à l’Olympia dans le cadre du festival des Inrocks, un concert convaincant porté par les tubes de New Order, Joy Division, Electronic et Chemical Brothers mais qui […]

A quoi ça tient une chronique positive ou négative ? A peu de choses bien souvent. Concernant celle du premier album de Bad Lieutenant, ça tient à un concert à l’Olympia dans le cadre du festival des Inrocks, un concert convaincant porté par les tubes de New Order, Joy Division, Electronic et Chemical Brothers mais qui a également permit de mieux apprécier les compositions de ce jeune groupe composé de « vieux ». Les membres de Bad Lieutenant ne sont en effet pas des perdreaux de l’année. On y retrouve Bernard Sumner, Stephen Morris et Phil Cunningham, 3 ex-New Order (et Joy Division pour les deux premiers) ; Alex James, un ex-Blur et enfin Jake Evans, le seul à ne pas posséder un pedigree XXL.

Malgré la présence de 3 guitaristes et l’absence de Peter Hook à la basse, on a bien du mal à ne pas faire le rapprochement entre Bad Lieutenant et New Order, notamment sur le single Sink or Swim, l’un des meilleurs titres de l’album. Lors des premières écoutes, c’est également le seul qui sortait du lot, le reste apparaissant comme plutôt fadasse, à l’image d’un Dynamo tournant au ralenti. Et puis le concert à l’Olympia est passé par là et l’on a découvert un vrai groupe sur scène, avec quelques titres finalement pas si moches que ce que l’on croyait.

Il y a bien entendu ceux qui sont marqués du sceau New Order, à l’image d’un Poisonous Intent ou d’un Twist of Fate, tous deux portés par la voix juvénile de « l’ancien » Bernard Sumner. Son jeune compère, Jake Evans, lui prête main forte sur de nombreux titres et leur chassé-croisé vocal sur Summer Days on Holiday et plus encore This is Home fonctionne à plein tube. La fin de l’album est l’occasion pour Evans de prendre le lead vocal et ce n’est plus à New Order que l’on pense mais aux Doves (Shine Like The Sun  et plus encore Head Into Tomorrow), un autre groupe mancunien moins connu mais au talent certain.

Ce premier album de Bad Lieutenant n’est finalement pas la catastrophe trop vite annoncée par tous les fans nostalgiques de Peter Hook. Marqué au fer rouge par le pedigree de ses membres, il est dans la lignée du dernier album de New Order, ni meilleur, ni plus mauvais.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Sink Or Swim
  2. Twist of Fate
  3. Summer Days
  4. This Is Home
  5. Running Out Of Luck
  6. Dynamo
  7. Poisonous Intent
  8. These Changes
  9. Walk On Silver Water
  10. Shine Like The Sun
  11. Runaway
  12. Head Into Tomorrow

La disco de Bad Lieutenant