Barzin - My Life in Rooms

My Life in Rooms


Un album de sorti en chez .

Le premier album du canadien Barzin, avec son folk-ambiant lascif et cotonneux, avait été un véritable choc! Le genre de coup de c’ur qui rend à la fois impatient et sceptique à l’idée d’un nouveau disque, tant on a peur d’être déçu? Depuis son premier album sans titre, Barzin a gratifié une poignée d’avertis (ou […]

Le premier album du canadien Barzin, avec son folk-ambiant lascif et cotonneux, avait été un véritable choc! Le genre de coup de c’ur qui rend à la fois impatient et sceptique à l’idée d’un nouveau disque, tant on a peur d’être déçu?

Depuis son premier album sans titre, Barzin a gratifié une poignée d’avertis (ou une armée d’internautes, c’est au choix !) d’un CD-R limité chez le regretté label Hinah, et a surtout, semble t-il, eu pas mal de difficultés à en découdre avec ce second album?

On avait eu un peu de mal, à l’époque, à se faire aux « Songs for Hinah », où étaient intégrées boîte à rythme et claviers? une fois la pilule passée, on ne manquait pas de s?extasier sur ce disque, et l’on peut à présent faire de même sur ce tout nouveau « My Life In Rooms », qui intègre à la formule du premier album les expérimentations du EP.

On y retrouve en effet ce songwriting précieux et lancinant (Leaving Time, superbe !), mais qui cette fois ci n’aboutit pas forcement sur un sommeil salvateur et confortable : voix douce et lapsteel-guitar aérienne se posent quasi-systématiquement sur une rythmique, qui bien qu?elle soit lente, reste toutefois bien en place. Si le premier disque de Barzin s?aventurait parfois dans l’abstraction, voire l’ambient, il s?agira ici de rester dans un format chanson, ce qui ne sera certainement pas pour nous déplaire tant celles qui nous sont proposées ici sont de qualité.

Just More Drugs et Sometimes The Night, titres ouvrant « Songs for Hinah », se mêlent parfaitement à l’ensemble du disque, malgré leur aspect sensiblement plus mécanique, que l’on taxera presque d’electro-pop mélodique en ce qui concerne Sometimes The Night. Cela dit, le sublime A Boy With His Heart n’aurait selon nous pas été de trop?

Amateurs de Low, Red House Painters, voire Labradford, ruez vous sur Barzin ! « My life in rooms » est un très bon disque, certainement aussi bon que son prédécesseur, avec l’effet surprise en moins? mais on s?en remettra à coup sûr !

Chroniqueur
  • Publication 257 vues29 avril 2006
  • Tags BarzinMonotreme
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Let's Go Driving
  2. So Much Time to Call My Own
  3. Leaving Time
  4. Just More Drugs
  5. Take This Blue
  6. Acoustic Guitar Phase
  7. Won't You Come
  8. Sometimes the Night...
  9. My Life in Rooms

La disco de Barzin