Two suns


Un album de sorti en chez .

Si "Fur and gold", le premier album de Bat for lashes, nous avait séduit par ses mélodies en état de grâce portées par la voix de Natasha Khan, on attendait pas forcément fièvreusement son successeur. Car il y a des disques qu’on prend comme ça, sans trop se soucier du reste. D’ailleurs, voir Natasha Khan […]

Si "Fur and gold", le premier album de Bat for lashes, nous avait séduit par ses mélodies en état de grâce portées par la voix de Natasha Khan, on attendait pas forcément fièvreusement son successeur. Car il y a des disques qu’on prend comme ça, sans trop se soucier du reste. D’ailleurs, voir Natasha Khan devenir une sorte d’icône new age n’était pas pour nous rassurer sur la suite de la carrière de Bat for lashes et ce que nous offrirait "Two suns" seond album forcément comptable du succès de son prédécesseur. 

Afin d’éviter d’en rajouer dans les préventions négatives, on ne s’attarde pas trop sur le concept fumeux qui sous-tend cet album ni sur sa pochette au symbolisme un peu lourd. C’est donc la voix de Natasha Khan, toujours impeccable, qui nous accueille sur Glass et nous met dans de meilleures dispositions, d’autant plus que le morceau imprime une véritable patte : arrangements sophistiqués, rythmes quasi-tribaux, progression dramatique, mélodie céleste ; on aime ou pas, mais Bat for lashes affirme son style et c’est déjà une victoire. 

La suite de l’album démontre que, contrairement à ce que l’on pouvait craindre, "Two suns " n’a pas été conçu pour récolter les fruits d’un large succès commercial entrevu avec "Fur and gold" mais est plutôt une quête vers plus de profondeur, une recherche entre une épure mélodique sur le fond et une luxuriance sur la forme. Ainsi, au lieu d’écouter un album qui aurait pu aligner les pop songs accrocheuses, on assiste à un glissement vers des ballades, certes parfois évidentes (Daniel), mais plus souvent graves et exigeantes. Si on ne validera pas forcément tous les choix de production, comme les lignes de synthé de Sleep alone, les arrangements savent quasiment s’effacer par moments pour ne laisser place qu’à la voix et entraîner les morcaux vers le gospel (Peace of mind) avant de revenir en force pour donner une dimension dansante à la musique de Bat for lashes (Siren song). Les plus sceptiques diront peut-être que le clinquant, ou le "trop propre" n’est jamais loin, et ce n’est pas entièrement faux. Mais on peut également être admiratif devant la capacité de Natasha Khan à trouver le bon équilibre entre une forme séduisante et une volonté d’offrir un contenu abouti et avec une véritable personnalité. C’est déjà pas mal.

Rédacteur en chef

Tracklist

  1. Glass
  2. Sleep Alone
  3. Moon And Moon
  4. Daniel
  5. Peace Of Mind
  6. Siren Song
  7. Pearl's Dream
  8. Good Love
  9. Two Planets
  10. Travelling Woman
  11. The Big Sleep

La disco de Bat For Lashes