Hot Sauce Committee Part Two


Un album de sorti en chez .

7

Les Beastie Boys ont une place à part dans l’histoire de la musique des dernières décennies : premier groupe de rap à atteindre la première place des charts américains, auteurs d’albums majeurs et de chansons inoubliables, capables d’une versatilité impressionnante, ils ont su être un pont entre des genres très différents et réconcilier dans un […]

Les Beastie Boys ont une place à part dans l’histoire de la musique des dernières décennies : premier groupe de rap à atteindre la première place des charts américains, auteurs d’albums majeurs et de chansons inoubliables, capables d’une versatilité impressionnante, ils ont su être un pont entre des genres très différents et réconcilier dans un même élan amateurs de punk, de rock, de funk et de hip-hop. Chacun de leurs albums est donc attendu à la fois avec excitation et méfiance, « Hot Sauce Committee Pt II » n’a pas fait exception, d’autant plus que sa sortie s’est vue plusieurs fois retardée.Le challenge de cet album semble avoir été de concilier une volonté de revenir à leur musicalité des années 90 tout en sonnant actuel : si Non Stop Disco Powerpack ou Tadlock Glasses semblent sorties tout droit de « Check Your Head », OK propose une refonte moderne des aventures électroniques de « Hello Nasty » et Here’s a Little Something for Ya dépoussière les samples de « Ill Communication », le tout agrémenté par les plumes inimitables du trio. Toujours épaulés par les brillants Money Mark et Mix Master Mike, les Beastie Boys ne se privent par ailleurs pas de nous envoyer les traditionnels morceaux punk (l’increvable Lee Majors Come Again) et funk (l’instrumentale Multilateral Nuclear Disarmament). Quelques featuring parsèment l’album et si la collaboration avec Nas semble être en pilotage automatique, la présence de Santigold offre un mélange détonnant, la rencontre des maîtres et de l’élève provoquant une piste éclatante de facilité.

Malgré leurs plus de 25 ans de carrière, c’est quand Adrock, MCA et Mike D semblent s’amuser comme des petits jeunes que l’album est le plus brillant, en témoigne la piste d’ouverture, l’excellente Make Some Noise, le genre de pépites imparables qui ont illuminé toute l’histoire du trio. On ne se privera au passage pas de regarder en boucle le court-métrage « Fight for Your Right (revisited) », articulé autour de ce morceau et dont le casting semble être un who’s who de la hype américaine.
Alors certes, les Beastie Boys ne sortent jamais vraiment de leur zone de confort durant les 45 minutes de ce « Hot Sauce Committee Pt II », mais la maîtrise propre à un groupe de vétérans n’empêche que très rarement leur musique de sonner généreuse et rafraichissante. Un nouveau Beastie Boys c’est un peu retrouver des vieux potes qu’on est toujours aussi heureux de voir, qu’on n’a finalement jamais vraiment quitté… quand en plus la nouvelle fournée de chansons est d’aussi bonne facture, ça met du baume au cœur.

Chroniqueur