Benabar


Un album de sorti en chez .

Bénabar : beau comme une miss Picardie Ce ne fût pas une révélation – faut quand même pas exagérer – mais une agréable surprise. A mon anniversaire on m’a offert un disque. Oui bon ! C’est pas original. Mais là c’était en rapport avec la célébration du jour de ma naissance. « Bon anniversaire petit trentenaire ». […]

Bénabar : beau comme une miss Picardie
Ce ne fût pas une révélation – faut quand même pas exagérer – mais une agréable surprise. A mon anniversaire on m’a offert un disque. Oui bon ! C’est pas original. Mais là c’était en rapport avec la célébration du jour de ma naissance. « Bon anniversaire petit trentenaire ». Premier refrain de Bénabar, chanteur éponyme de l’album offert.
D’un ton léger et enthousiaste, Bénabar, dans ses compositions, nous conte des personnages, jeunes, vieux, femmes et hommes. Douze morceaux parlant d’amour, de rupture, de premiers pas, de café, d’alcool, de métro, de fête municipale, de « porcelaine dans un magasin d’éléphants » et même de détective intra-concubinage privé. Il nous chante une comédie humaine. Accompagné d’une musique de fanfare aux consonances bal-musette, piano-bar, cirque Pinder ou même ska jamaïcain. « Au centre du système salaire » il y a optimisme et joie de vivre. Avec une once de mélancolie. Faisant ainsi de son regard sur le monde une poésie. C’est une bulle d’air d’oxygène dans notre quotidien, comme diraient les poètes de la place du Tertre. Non mais sans rigoler Bénabar c’est vachement bien !… BENABAR, C’EST MARRE !

Chroniqueur

La disco de Benabar