Live In Paris


Un album de sorti en chez .

7

Le 24 février 2014, le Black Rebel Motorcycle Club retourna le Trianon. Aujourd'hui, vous pouvez revivre ce moment, au chaud, chez vous.

Toute personne ayant assisté à un concert de BRMC vous le dira, ce sont des bêtes de scène. Le genre de groupe qui magnifie en live des albums studio déjà plus qu’honorables. Alors, à l’annonce d’une nouvelle captation officielle du gang, l’excitation monte. Le groupe a choisi, après de nombreuses dates aux 4 coins de la France et du monde, d’immortaliser leur concert du 24 février 2014 au Trianon de Paris.

Cela démarre calmement avec Fire Walker. Mais, dès la deuxième chanson, la reprise de Let The Day Begin, on se laisse porter par l’énergie et les riffs du groupe. On va, au fur et à mesure, se rendre compte qu’en fait c’est l’intégralité de leur dernier album, « Specter At The Feast« , qui sera joué dans l’ordre en ouverture du concert. On passe donc du garage rock à des chansons plus calmes et bluesy, en alternance. Ensuite, ils nous offrent tout simplement une sorte de best-of, avec quelques grands moments comme Beat The Devil’s Tattoo, Berlin ou encore Spread Your love qui viendra clôturer le set. En guise de traditionnel rappel, BRMC reviendra sur scène en mode acoustique pour interpréter Mercy et Shuffle Your Feet, avant de rebrancher les instruments pour le brûlot culte Whatever Happened To My Rock’N’Roll (Punk Song). Impossible de ne pas secouer la tête à l’écoute de cette bombe, ce qui est également le cas à plusieurs reprises tout au long de ces 126 minutes aux effluves houblonnées et emplies de testostérone.

Niveau enregistrement, après une première impression un peu gênante de voix trop en retrait, on s’y fait et on se dit que finalement c’est très convenable. Et quand les instruments montent dans les tours, ça envoie. Le public est quant à lui présent juste ce qu’il faut et l’ensemble ne donne pas l’impression d’avoir été retravaillé en studio. Qualité plus qu’honorable pour ce live donc.

A noter que ce double CD est agrémenté d’un DVD comprenant la prestation ainsi qu’un documentaire ‘behind the scenes’ appelé « 33,3% » et réalisé par Yana Amur. N’ayant pas eu l’occasion de visionner ceux-ci, nous n’émettrons aucun jugement même si les extraits dévoilés donnent clairement envie d’en voir plus. Surtout que le live, dirigé par le talentueux Bartleberry Logan, a remporté en 2014 le UK Music Video Award en tant que meilleure vidéo de concert. Le tsunami BRMC, présent sur la pochette, semble donc bien avoir eu lieu à Paris ce soir là.

Fan ou pas du combo américain, ruez-vous sur ce live et surtout ne les loupez pas lors de leur prochain passage près de chez vous.

 

Chroniqueur

Tracklist

  1. Fire Walker - Live
  2. Let the Day Begin - Live
  3. Returning - Live
  4. Lullaby - Live
  5. Hate the Taste - Live
  6. Rival - Live
  7. Teenage Disease - Live
  8. Some Kind of Ghost - Live
  9. Sometimes the Light - Live
  10. Funny Games - Live
  11. Sell It - Live
  12. Lose Yourself - Live
  13. Beat the Devil's Tattoo - Live
  14. Ain't No Easy Way - Live
  15. Berlin - Live
  16. Conscience Killer - Live
  17. Screaming Gun - Live
  18. Rifles - Live
  19. Stop - Live
  20. White Palms - Live