Xingye


Un album de sorti en chez .

7

Bon Voyage Organisation ne pouvait pas mieux incarner son nom. Et si la formation parisienne en a souvent changé, on se souvient des Aéroplanes du début, c’est toujours resté dans la thématique du ciel, des avions (et de ta mère)...

Bon Voyage Organisation ne pouvait pas mieux incarner son nom. Et si la formation parisienne en a souvent changé, on se souvient des Aéroplanes du début, c’est toujours resté dans la thématique du ciel, des avions (et de ta mère). Cela tombe bien, ils reviennent cet été avec, dans leurs bagages, cet objet dansant bien identifié, paru sur le label de leurs copains de La Femme. Préparez-vous à shaker du booty aux plus beaux endroits de la terre !

La demi-heure que dure « Xingye » emmène effectivement à l’autre bout du globe, là où les sons diffèrent, les couleurs explosent et les odeurs jaillissent d’un peu partout. Armés d’une machette disco, ils défrichent toute une jungle de bruits à haute teneur en exotisme, associent les extravagances sonores pour un rendu savoureux et sautillant. Comme sur le tropicool Xingye qui compile les jolies envolées du flûtiste, des percussions quasi tribales et autres enregistrements sauvages : une course folle à travers des contrées équatoriales.

Les lieux défilent (Love Soup, entre autres) : Addis-Abeba, Brazzaville, Kinshasa, Shenzhen, et la liste est longue encore… impressions sur paysages, superpositions goût tropical, c’est la saveur du lointain qu’on marie à celle du boogie futuriste. Ce groove, quand même ! Il se fait imparable, de plus en plus prenant, entêtant. Mission réussie, la dimension disco de ce vol « boule à facette » long-courrier où nous embarque la troupe de Bon Voyage Organisation déroute et fait du disque un joli tour de force en assignant à la chose une griffe, une singularité que nous attendons de voir mûrir et évoluer. « Xingye » est à découvrir de toute urgence – un maxi de la guinche, aussi frais et désaltérant qu’un bubble tea siroté sous les néons d’un karaoké de Taipei, taillé pour rêver à l’exotique en dansant à la verticale.

 

 

Bon Voyage Organisation @ Batofar – 11 juillet 2015

 

Ratés la semaine précédente, lors du Paris International Festival Of Psychedelic Music, cette date au Batofar faisait office de session de rattrapage, et l’on était bien heureux de n’avoir pas manqué d’en être ! Rodés à l’exercice de la scène, ils ont réussi à réinjecter une moiteur tropicale des plus dépaysantes à la cale du grand bateau rouge et à faire partir en voyage une assemblée de non-vacanciers parisiens. Un jeu jubilatoire livré avec enthousiasme, d’autant plus prenant que les ruptures occasionnées durant certains de leurs morceaux sont l’occasion d’expérimenter d’autres niveaux d’écoute, de laisser libre court à l’expérimentation. Pas de bassiste, mais le chant aérien (forcément) de la chanteuse et l’omniprésence de la flûte, élément singulier où réside toute la force de leur dernier EP. Un son rond, chaleureux, englobant dont il est difficile de s’extirper. Préparez la piste, atterrissage imminent. Bienheureux retour d’un voyage explorant la cartographie des radios du monde, presque mappemonde des sons.

Chroniqueur

Tracklist

  1. La piste chinoise
  2. Shēnzhèn 5
  3. Xīngyè
  4. Love Soup
  5. La traversée
  6. Lùjìng

La disco de Bon Voyage Organisation