The Beatific Visions


Un album de sorti en chez .

Depuis la reformation des Pixies les fans guettent avec impatience l’annonce d’un nouvel album des farfadets les plus célèbres de la planète indé. Franck Black et sa clique se faisant attendre, les alternatives existent à commencer par le groupe anglais Brakes, auteur d’un premier album remarqué en 2005 avec notamment le single All Night Disco […]

Depuis la reformation des Pixies les fans guettent avec impatience l’annonce d’un nouvel album des farfadets les plus célèbres de la planète indé. Franck Black et sa clique se faisant attendre, les alternatives existent à commencer par le groupe anglais Brakes, auteur d’un premier album remarqué en 2005 avec notamment le single All Night Disco Party.  Remixé depuis à maintes reprises, ce titre trompe le monde sur les similitudes mélodiques et vocales entre les Brakes et les Pixies.
 
Composé notamment des jumeaux White (Tom et Alex) de The Electric Soft Parade ainsi que d’Eamon Hamilton de British Sea Power, le quatuor a délaissé Brighton, ses plages et ses Pipettes, pour le Tennessee et plus précisément Nashville, berceau de la musique country. Le producteur du dernier album de Catpower ("The Greatest") Stuart Sikes est aux manettes dans un studio ayant notamment abrité des enregistrements d’Elvis Presley en personne.
 
On est pourtant plus proche de Charles Thompson IV (Franck Black) que du King tout au long des onze titres de "The Beatific Visions", notamment sur le punk-pop de Margarita que l’on croirait tout droit sorti de "Surfer Rosa" ou bien Mobile Communication aux accents surf-rock. Les Brakes s’amusent à visiter différents styles musicaux américains et naviguent entre country (If I Should Die Tonight, On your Side), punk (Porcupine or Pineapple) ou encore pop (Beatific Visions). Les titres sont généralement très courts, entre 2 et 3 minutes, et vont à l’essentiel, c’est à dire un son direct qui laisse peu de places aux grandes envolées mélodiques.
 
Après le succés de "Give Blood" l’an passé les Brakes embrayent avec un nouvel album aux caractéristiques assez similaires : un mélange des genres, court, efficace, qui n’est pas sans rappeler par moments un certain groupe de Boston passé à la postérité.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Hold Me In The River
  2. Margherita
  3. If I Should Die Tonight
  4. Mobile Communication
  5. Spring Chicken
  6. Isabel
  7. Beatific Visions
  8. Porcupine Or Pineapple
  9. Cease And Desist
  10. On Your Side
  11. No Return

La disco de Brakes