Cattleya Songs


Un album de sorti en chez .

Breezy Temple est un duo formé d’une mysterieuse Miss Moon, ainsi que de Sharl-Hot Ganache, membre du combo post-rock rémois Rroselicoeur… Après une première démo l’année dernière et une apparition sur la compilation « champs du cyclotron » sur Partycul System, Breezy Temple sort son premier album sur ce même label. Guitares et voix sont quasiment les […]

Breezy Temple est un duo formé d’une mysterieuse Miss Moon, ainsi que de Sharl-Hot Ganache, membre du combo post-rock rémois Rroselicoeur…
Après une première démo l’année dernière et une apparition sur la compilation « champs du cyclotron » sur Partycul System, Breezy Temple sort son premier album sur ce même label.

Guitares et voix sont quasiment les seuls instruments composant ce disque, qui est une sorte de collection de poêmes classiques de la littérature anglaise mis en chanson. On y trouve donc des chansons inspirées de textes d’Oscar Wilde, Edgar Allan Poe, Emily Jane Brontë ou encore Edmund Spencer.

L’idée est donc originale, et en soi tient plutôt la route. J’ai pourtant eu assez peur avec « Blood and wine », dont le ton repetitif et quelque peu ennuyeux du chant me laissait présager une vulgaire copie de vers en musique. Toutefois, une bonne partie des nombreuses plages de cet albums installent véritablement une atmosphère brumeuse et calme. Passages posés et instrumentaux de guitares ainsi que poêmes chantés à capella developpent le climat épuré de l’album.

De quoi faire un très bon disque, donc !
Hélas, que « Cattleya Songs » est long… Dix-sept pistes pour un total avoisinant les soixante-dix minutes : on frole (et c’est la peu dire) l’indigestion. Néanmoins il est clair que ce premier album de Breezy Temple mérite le détour et gagne à être écouté.
Quel dommage…

Jul
Chroniqueur

La disco de Breezy Temple