Cissetive


Un album de sorti en chez .

Bumblebees fait partie de ces groupes ayant une identité suffisamment forte pour que chacun de leurs disques soit attendu de pied ferme, et avec un grand sourire la plupart du temps. Une fois de plus, en l’occurence avec ce “Cissetive”, ces rémois ne parlent pas pour ne rien dire… chouette ! On les avait laissés […]

Bumblebees fait partie de ces groupes ayant une identité suffisamment forte pour que chacun de leurs disques soit attendu de pied ferme, et avec un grand sourire la plupart du temps. Une fois de plus, en l’occurence avec ce “Cissetive”, ces rémois ne parlent pas pour ne rien dire… chouette !

On les avait laissés avec le petit “R’llingstenforgain” EP, sur lequel le groupe développait deux titres de post rock sachant se faire mélodique mais également lourd, autour d’une plage electronica des plus appréciables. Avec “Cissetive”, Bumblebees met le rock bien en avant, et les interludes electronica ou ambiant que l’on pouvait trouver sur leurs productions précédentes sont un peu moins présents, même s’ils restent au rendez vous.

Le groupe continue ici de jouer avec les ambiances. Il se déchaîne sur Triangle, se fait légèrement emo sur Bordel de chacal, ou met ses textes en avant de manière surprenante sur Corned beef. Cervelle représente cependant cette cohésion des styles à merveille, en passant successivement d’un rock lourd à un math rock tendu, s’en allant ensuite mourir dans un post-rock ambiant à base de larsens de guitare.

La bonne nouvelle, c’est que Bumblebees nous propose tout cela avec style et maîtrise, tout au long d’un album compact et cohérent qui nous dévoile une à une les facettes de ce groupe incontournable de la scène française.

Chroniqueur

La disco de Bumblebees