Tales Of The Uninvited (Elvenmusic 3)


Un album de sorti en chez .

Après avoir sorti l’an passé sans doute son meilleur album, »Sister Simplicity », en adaptant des grands auteurs de la littérature anglo-saxonne, et récoltant au passage une pub pour une marque de shampoing, Caprice nous présente le dernier volet de sa trilogie elfique. Si les deux premiers albums rendaient hommage à l’?uvre de J.R.R. Tolkien, « Tales Of […]

Après avoir sorti l’an passé sans doute son meilleur album, »Sister Simplicity », en adaptant des grands auteurs de la littérature anglo-saxonne, et récoltant au passage une pub pour une marque de shampoing, Caprice nous présente le dernier volet de sa trilogie elfique. Si les deux premiers albums rendaient hommage à l’?uvre de J.R.R. Tolkien, « Tales Of The Uninvited » est consacré cette fois au monde des fées.

Pour l’occasion, Anton Brejestoski, compositeur et tête pensante du groupe russe, a écrit toutes paroles en ?Laoris?, langue elfique qu?il a inventé, avec sa propre grammaire, son écriture, son alphabet? Avec cette idée un peu folle, nos joyeux troubadours, tous issus de l’Opéra National de Moscou, se retrouvent au beau milieu d’une forêt millénaire pour célébrer le retour le printemps, la pousse des premiers bourgeons, offrant une ode à la nature frissonnante.

Clavecin, basson, hautbois, percussions, cordes et flûtes présentent autour d’Inna Brejestovskaya un tapis de mousse moelleux sur lequel sa voix cristalline peut déambuler en toute quiétude et se laisser aller à tourbillonner dans l’ivresse volubile de cette langue. Une ivresse insouciante et gaie, largement partagée, tant Caprice, entre rêveries enfantines, ?comptines pop? et romantisme néo-classique clôt sa trilogie dans une lumière des plus chatoyantes !

Chroniqueur