Le Diable Aux Anges


Un album de sorti en chez .

Lorsque je suis allé pour la première fois sur le site de Clamantis, quatuor parisien de noisy-rock, je me suis senti quelque peu frustré après avoir téléchargé les mp3 proposés. Pourquoi ? Tout siplement parce qu’il n’y avait, ce jour-là que deux titres disponibles. Et quels titres !!! Que ce soit sur une chanson énergique […]

Lorsque je suis allé pour la première fois sur le site de Clamantis, quatuor parisien de noisy-rock, je me suis senti quelque peu frustré après avoir téléchargé les mp3 proposés. Pourquoi ? Tout siplement parce qu’il n’y avait, ce jour-là que deux titres disponibles. Et quels titres !!! Que ce soit sur une chanson énergique à tendance pop et au refrain entêtant (Le Diable Aux Anges) ou sur un titre rageur et distordu (Désert Culturel, dont l’intro à la guitare rappelle celle de Nancy Boy de Placebo), il était vraiment très difficile de ne pas succomber au charme du rock noisy de Clamantis.
Depuis est apparu sur leur site web un titre suplémentaire, Toujours Seul, qui nous dévoile un Clamantis plus assagi mais toujours aussi convaincant. Et puis, mon souhait d’en savoir plus sur ce groupe a enfin été réalisé un soir de novembre 2000 grâce à un concert dans un bar parisien (voir la chronique). J’ai pu, à cette occasion, faire l’acquisition de leur EP quatre titres “Le Diable Aux Anges”, fraîchement réalisé.
Bien qu’il n’y ait qu’un seul titre que je ne connaissais pas (les trois autres sont les mp3 disponibles sur leur site), je peux vous dire que je ne regrette absolument pas les 30 F dépensés, tant Tu Sais (Gothic Theme) confirme tout le talent de Clamantis. Sur un rythme lent, Clamantis nous offre une démonstration de bruit maîtrisé. Cette chanson est assez différente des trois précédentes : les longues parties instrumentales, où le thème récurrent d’une guitare accompagne le larsen maîtrisé de l’autre, sont entrecoupées du chant mis en retrait derrière la rythmique basse-batterie.
Servi par un son de qualité, “Le Diable Aux Anges” contient donc quatre morceaux qui nous montre l’étendu du registre de Clamantis. Clamantis ou l’alliance quasi-parfaite du bruit et de la mélodie…

Chroniqueur