Visitations


Un album de sorti en chez .

5

On a retrouvé le serment d’Hippocrate prononcé par les Liverpuldiens accoutrés en chirurgiens : « Nous, Clinic, quatuor de Liverpool, jurons par tous les dieux et déesses (Apollon, Hygie et Radiohead), le serment et l’engagement suivant. Nous promettons de ne pas changer notre style musical sur nos différents albums (basse hypnotique, orgue diabolique, guitares saturées, voix métallique). […]

On a retrouvé le serment d’Hippocrate prononcé par les Liverpuldiens accoutrés en chirurgiens : « Nous, Clinic, quatuor de Liverpool, jurons par tous les dieux et déesses (Apollon, Hygie et Radiohead), le serment et l’engagement suivant. Nous promettons de ne pas changer notre style musical sur nos différents albums (basse hypnotique, orgue diabolique, guitares saturées, voix métallique). Que nous soyons déshonorés et méprisés si nous manquons à notre devoir ». Ce n’est pas encore cette fois que le déshonneur va s’abattre sur eux, « Visitations » est conforme à leur serment. Ces 12 titres n’apportent pas grand-chose de neuf au répertoire du groupe. Pour autant si Clinic n’innove pas vraiment sur le plan mélodique, ils ont l’art de réutiliser à bon escient ce qui avait marché sur leurs précédents albums. Ainsi Harvest, If You Could Read Your Mind ou Gideon, les meilleurs morceaux de « Visitations », utilisent les mêmes boucles hypnotiques que celles présentes sur « Walking with Thee », « Winchester Cathedral » ou « Internal Wrangler ». L’art de faire du neuf avec du vieux.

Chroniqueur
  • Publication 298 vues17 février 2007
  • Tags ClinicDomino
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Family
  2. Animal/Human
  3. Gideon
  4. Harvest (within you)
  5. Tusk
  6. Paradise
  7. Children of Kellogg
  8. If you could read your mind
  9. Jigsaw Man
  10. Interlude
  11. The New Seeker
  12. Visitations

La disco de Clinic