IMG_1757

Evasion


Un album de sorti en chez .

8

Le premier album d'une figure de l'électro française.

Quoi qu’on pense ou qu’on ait pu penser de ce que, dans les années 90, on appelait la French Touch, on ne peut être que reconnaissants à ce mouvement d’avoir fait rayonner la musique française au-delà de nos frontières sans qu’on lui accole des sobriquets ou que cela provoque des éclats de rire. Le résultat, c’est qu’encore aujourd’hui, quand on fait de l’électro et qu’on dit qu’on vient de France, on est pris au sérieux et les portes s’ouvrent. Dans le cas de la Toulousaine Chloé Herry, alias CloZee, cette logique va dans ce sens, presque jusqu’à l’excès, puisqu’à la parution de ce premier album, beaucoup en France la voient comme une figure nouvelle alors qu’elle a déjà plus de 350 dates de concerts derrière elle dont des participations à des mastodontes type Coachella, aux côtés de noms prestigieux de l’électro et qu’elle vient d’ailleurs de boucler une tournée triomphale aux USA.

Mais, encore une fois, pour qu’un artiste, électro ou pas, “imprime” réellement les consciences, éditer un album reste un passage obligé. Avec “Evasion”, CloZee prouve ainsi que son bagage déjà conséquent malgré son jeune âge lui a procuré la maturité nécessaire pour exprimer pleinement sa sensibilité. Car l’univers de CloZee est indéniablement riche et son succès n’est en rien le fruit du hasard. “Evasion”, c’est un titre et un programme. On l’a dit, CloZee a déjà largement exploré le monde et ce goût pour l’ailleurs et les voyages se révèle à travers les ambiances de ses morceaux. Le début d’album nous emmène ainsi du côté de l’Asie avec le morceau-titre qui ouvre l’album, et qu’on avait déjà découvert agrémenté d’une vidéo onirique, ainsi que The Golden Mask et le bien nommé Chinese Trip. C’est une électro sereine, soignée, mélodique, limpide, assez loin du mouvement glitch dans lequel on a parfois cantonné CloZee, mâtinée de world music qui s’offre à nos oreilles, et c’est un vrai bonheur. Bonheur qui se transforme en admiration quand, avec Wander On, CloZee revient à une ambiance plus “trip-hop” magnifiée par un superbe featuring au chant de Christina Soto.

Puis le voyage reprend sur Spiral, nous emmène tranquillement sous d’autres latitudes, avec notamment Desert, sommet de la seconde partie de l’album avec ces sonorités orientalisantes, toujours utilisées à bon escient, sans effets de manche caricaturaux ou trop voyants. On n’échappera pas non plus à Rain Dance avec un second featuring signé ESCPE. Ajoutez à cela que, sur l’ensemble des morceaux, sans que rien ne soit forcé, les beats sont bien présents et donnent une bonne idée de ce que CloZee est à même d’offrir quand elle est derrière ses machines sur scène, et vous comprendrez qu”Evasion” est un album à ne pas rater, apte à nous convaincre que nous tenons avec CloZee un nouveau beau fleuron de l’électro.

Rédacteur en chef

Tracklist

  1. Evasion
  2. The Golden Mask
  3. Chinese Trip
  4. Wander On
  5. Spiral
  6. Aurora
  7. Our Voices
  8. Desert
  9. Rain Dance
  10. Bloom

La disco de Clozee

Evasion8
80%