Noah’s Ark


Un album de sorti en chez .

Après un premier album (francophile) très remarqué, « La maison de mon rêve » sorti en 2004, le duo Coco Rosie, formé par les s’urs new-yorkaises Bianca et Sierra Casady, récidive avec ce nouvel opus, « Noah?s Ark ». Très attendrissant, l’univers de Coco Rosie reste lié à l’enfance, et se caractérise par un sentiment […]

Après un premier album (francophile) très remarqué, « La maison de mon rêve » sorti en 2004, le duo Coco Rosie, formé par les s’urs new-yorkaises Bianca et Sierra Casady, récidive avec ce nouvel opus, « Noah?s Ark ». Très attendrissant, l’univers de Coco Rosie reste lié à l’enfance, et se caractérise par un sentiment général de nostalgie, de douce mélancolie.

Les 12 petites comptines folk qui composent cet album reposent sur des mélodies calmes, soutenues par des instrumentations diverses : harpe, piano, xylophone, jouets d’enfant (clochettes, crécelles’) et des bruits d’animaux (chats, vaches’). La dimension poétique et onirique qui s’en dégage évoque l’image d’un vieux coffre à jouets recelant de petits trésors miniatures, d’objets un peu usés et un peu dépassés, mais dont la valeur sentimentale reste intacte. Le travail sur les voix renforce ce côté féerique et intemporel : la voix lyrique de Sierra a un côté angélique, le son ΄patine΄, qui évoque les vieux enregistrements d’avant-guerre, se marrie parfaitement à la voix enfantine et minaude de Bianca, qu?on croirait alors issue d’un vinyle tournant sur un vieux gramophone?

Aussi, le titre Bisounours figurant sur « Noah?s ark », incarne bien l’univers si particulier de Coco Rosie : le monde candide que décrit ce dessin animé est imaginaire, coloré, et a une connotation très peace and love. Autre point important : les invités de qualité participant à ce disque. On peut entendre la voix très émouvante d’Antony (Antony and The Johnsons) sur le titre Beautiful Boyz, Devendra Banhart (par ailleurs compagnon de Bianca) sur Brazilian Sun, et Spleen en ΄human beat-boxing΄ sur Bisounours.

Le mélange original de toutes les sonorités présentes sur ce disque lui confère son attrait principal et son caractère unique. Ces ballades lo-fi, souvent qualifiées de ΄folk artisanal΄et dont les paroles décalées peuvent parfois donner dans la provocation, laissent une impression étrange et contrastée, entre rêve et douleur, dont on est bien loin de se lasser…

Chroniqueur

Tracklist

  1. Chasing Colors (feat. Noah Cyrus)