The Adventures of Ghosthorse and Stillborn


Un album de sorti en chez .

Lorsque "La maison de mon rêve" était sorti en 2004 on s’était enthousiasmé pour le folk bricolo-onirique des soeurs Casady, mais on pouvait aussi se demander comment donner suite à ce petit ovni que personne n’attendait. Avec Noah’s ark, Coco Rosie avait répondu de belle manière en gardant les mêmes éléments en y ajoutant une touche […]

Lorsque "La maison de mon rêve" était sorti en 2004 on s’était enthousiasmé pour le folk bricolo-onirique des soeurs Casady, mais on pouvait aussi se demander comment donner suite à ce petit ovni que personne n’attendait. Avec Noah’s ark, Coco Rosie avait répondu de belle manière en gardant les mêmes éléments en y ajoutant une touche de profondeur supplémentaire dans l’écriture. Pourtant, à la sortie de ce troisième album, on ne peut s’empêcher de se demander à nouveau si elles seront capables de renouveler leur musique.

Sur ce troisième album, Coco Rosie garde ce côté onirique et nostalgique, qui rappelle l’enfance. On retrouve aussi Antony, le temps d’une discrète apparition sur Miracle. Des éléments qui nous placent en terrain connu, qui assurent une continuité de l’univers de Coco Rosie. Mais sur Rainbowarriors, on notera l’utilisation de beats électro, sur Promise, la dynamique est très proche du hip-hop, à d’autres moments, ce sont des passages de musique lyrique qui font leur apparition : c’est parfois réussi (Houses), c’est d’autres fois plus pompier, comme sur Japan, titre ou le côté "enfantin" est de plus un peu exagéré. 

Ce sont les titres les plus simples sur le plan de l’instrumentation, comme Raphael, Werewolf, ou encore Animals avec des boucles de piano, qui laissent la part belle au chant et à la musicalité à deux voix de Coco Rosie qui restent les plus convaincants, et assoient définitivement l’habileté d’écriture. Bien sûr l’album prête le flanc aux critiques qui se focaliseront sur le côté naïf ou agaçant de certains aspects. Mais l’essentiel n’est pas là, car Coco Rosie se retrouve aujourd’hui dépositaire d’une véritable identité sans pour autant céder au sur-place ou à l’éphémère qu’on aurait pu leur prédire.

Rédacteur en chef

Tracklist

  1. Rainbowarriors
  2. Promise
  3. Bloody Twins
  4. Japan
  5. Sunshine
  6. Black Poppies
  7. Werewolf
  8. Animals
  9. Houses
  10. Raphael
  11. Girl and The Geese
  12. Miracle