And Now That I’m In Your Shadow


Un album de sorti en chez .

Passer une fois de plus à côté de Damien Jurado serait vraiment une erreur impardonnable. En effet, ce songwriter américain sévit depuis près de dix ans dans un anonymat relatif, pour ne pas dire le plus complet, et ce malgré neuf albums sortis chez Sub Pop, Acuarela et Secretly Candian, qui nous propose ici sa […]

Passer une fois de plus à côté de Damien Jurado serait vraiment une erreur impardonnable. En effet, ce songwriter américain sévit depuis près de dix ans dans un anonymat relatif, pour ne pas dire le plus complet, et ce malgré neuf albums sortis chez Sub Pop, Acuarela et Secretly Candian, qui nous propose ici sa dernière œuvre en date « And Now That I’m In Your Shadow ».

Pour cet opus, enregistré en début d’année à Seattle, celui-ci s’est adjoint les services d’Eric Fisher, également en charge de la production et du mixage, et de Jenna Conrad, pour former un véritable trio. Ses ballades dépressives prennent alors plus d’ampleur, plus de profondeur. Ses errances se font en planant au-dessus de territoires plus vallonnés qu’auparavant, mais avec toujours la même douceur.

Travail introspectif, l’écriture est intime comme la caresse d’une plume sur une peau pas forcément rasée, quelque part entre Neil Young, Nick Drake et Bonnie « Prince » Billy. Sous la forme d’un groupe, Damien Jurado devrait sortir de cette ombre néfaste et être enfin reconnu comme un songwriter talentueux. Empêchons-le ainsi de s’enfoncer plus loin dans les ténèbres… à tout jamais. Nous serions vraiment perdants !

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Somethin' For The Ridas
  2. Outlaws
  3. Milk And Honey
  4. Turn Into Something
  5. Act Like Ya Want It
  6. The Game Remains The Same
  7. Heart of A Savage
  8. Latin Kings
  9. Mamacita
  10. Diamonds and Pearls
  11. Big Business
  12. Feria
  13. Los Katrachos
  14. The Pain
  15. Life of a G
  16. Click Bang
  17. Six Million Ways To Die
  18. Club Thugs
  19. West Coast Lowrider
  20. Thug Sh*t