Spiderman of the Rings


Un album de sorti en chez .

7

Plus bouffon vert qu’homme-araignée, plus Georges de la jungle que Tarzan des platines, Dan Deacon, le DJ en cartoon-pâte, livre avec « Spiderman Of The Rings » son huitième album en quatre ans (les 6 premiers sont sortis en 2003 et 2004 !). Ce natif de Baltimore s’est taillé une féroce réputation de showman au cours de plus […]

Plus bouffon vert qu’homme-araignée, plus Georges de la jungle que Tarzan des platines, Dan Deacon, le DJ en cartoon-pâte, livre avec « Spiderman Of The Rings » son huitième album en quatre ans (les 6 premiers sont sortis en 2003 et 2004 !). Ce natif de Baltimore s’est taillé une féroce réputation de showman au cours de plus de 300 concerts (performances ?) donnés en l’espace de trois ans. Pourtant, le bonhomme tient plus du croisement entre Frank Black et Mac Lesggy que des DJs au teint halé et au poil soyeux que l’on rencontre trop souvent dans l’Hexagone.

Dan Deacon s’apparente à un Daniel Johnston de l’électro, un as du bidouillage qu’il pratique la plupart du temps sur des machines récupérées dans les poubelles. Son univers est composé de personnages de cartoons (Woody Woodpecker et son rire qui rend fou), d’homme chauve-souris en fuseau rose (Pink Batman), de pistolet serpent à sonnette (Okie Dokie) et bien d’autres bizarreries issues de son imaginaire. C’est notamment le cas de Jimmy Roche, hommage appuyé à son réalisateur de clips (à qui on doit celui totalement barré de The Crystal Cat). Un morceau qui semble tout droit sorti d’une vieille Gameboy monochrome ou d’une console d’un autre âge.

Ce joyeux bordel de post-ado attardé réussit pourtant à nous enivrer à coup de samples psychédéliques et de voix déshumanisées sous vocoder. On pense notamment à l’entêtant The Crystal Cat qui donne une furieuse envie de sauter sur place et de danser de façon totalement désarticulée. Le vrai grand morceau de bravoure se nomme Wham City en hommage au collectif d’artistes de Baltimore dont fait partie notre Géo Trouvetou de l’electronica. 12 minutes foutraques et hystériques rythmées par des chœurs de zozos haut perchés. Le panard total.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Wooody Wooodpecker
  2. The Crystal Cat
  3. Wham City
  4. Big Milk
  5. Okie Dokie
  6. Trippy Green Skull
  7. Snake Mistakes
  8. Pink Batman
  9. Jimmy Joe Roche
  10. World Of Hair (The Ram Ones)