Silent Hour / Golden Mile


Un album de sorti en chez .

7

Daniel Rossen sort en ce début de printemps 2012 son premier EP solo. L'occasion de voir ce que le guitariste de Grizzly Bear "vaut" sans ses acolytes.

En 2012, vous allez entendre parler de Daniel Rossen. D’abord parce que le groupe Grizzly Bear dans lequel il joue a annoncé la sortie d’un album cette année, quelque part au cours du second semestre, ainsi qu’une tournée qui devrait inclure des dates en Europe. Ensuite parce qu’il vient de sortir chez Warp « Silent Hour / Golden Mile », son premier EP en solo, dans la droite lignée de ses travaux sur Grizzly Bear ou Department of Eagles avec Fred Nicolaus (récemment mis en standy by).

Sur ce premier effort, Daniel peut enfin laisser éclater jusqu’au bout de ses envie son style, acoustique et puissant au travers de cinq chansons superbes qui comme on dit, ont un goût de « reviens-y ». Vous trouverez facilement ici l’ombre bienveillante d’un George Harrison qui semble avoir inspiré Daniel dans l’écriture de ces ballades de la nuit, feutrées (Silent Song), dont la guitare acoustique revêche est sublimée par la basse, la batterie, des violons (Up On High) et des explosions de guitare électrique (Return From). Et comme si nous en doutions, Saint Nothing, tout au piano et qui dégage une évidence : Daniel Rossen est un incroyable touche-à-tout.

Les fans de Grizzly Bear trouveront leur compte sur ce disque, mais il ne faut pas pour autant passer à côté, ne serais-ce que pour se conforter dans le fait que Daniel Rossen a autant d’avenir en groupe qu’en solo.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Up On High
  2. Silent Song
  3. Return to Form
  4. Saint Nothing
  5. Golden Mile

La disco de Daniel Rossen