pochette darlyn vlys

Prince In The Rain


Un album de sorti en chez .

8

Premier album pour le label de Valence du producteur d'electro français.

Projet solo de Sylvain Soulier né du côté de Montpellier il y a maintenant pas loin de dix ans, Darlyn Vlys, relocalisé à Valence en Espagne, s’offre un premier véritable album sur le label electro Sincopat. “Prince In The Rain”, titre qu’on peut voir comme un hommage au défunt kid de Minneapolis et qui est également un clin d’oeil au surnom (petit prince), de son jeune fils, peut être vu comme un véritable défi pour un artiste comme Darlyn Vlys, sachant qu’il n’est jamais simple, pour tout producteur d’electro, d’offrir un contenu cohérent sur la longueur quand on est habitué à composer des morceaux à droite et à gauche, au gré des sollicitations et des propositions de collaborations d’artistes venus d’horizons divers.

De fait, ce qu’on va chercher en premier en se lançant dans l’écoute de “Prince In The rain”, c’est une ligne directrice. Sur le papier, l’album se veut l’évocation d’une année particulière dans la vie de Sylvain Soulier. Dans les faits, dès They Are Coming, qui ouvre l’album, en passant par Learned To Hide ou Retrograde, on sent, en dépit des différents intervenants qui agrémentent les morceaux (Northern Lite, Days Off), une volonté de rester dans une unité de ton. ce qui ne veut pas dire uniformité. “Prince In The rain” se veut plutôt une odyssée, ou tout du moins un voyage, parfois apaisé et léger (Mellizos), élégiaque (They Are Coming), ou plus tendu quand les sonorités se font plus sentencieuses et métalliques (Mustang), ou que se glissent quelques accords de guitare aux accents new-wave sur l’excellent Sun In Hell.

Mais Darlyn Vlys garde de bout en bout un rythme en légère torpeur, sans emphase excessive, qui donne une base, une couleur de fond, pourrait-on dire, à l’album, sur laquelle vient se poser une vaste palette de nuances propres à susciter des images mentales et diverses émotions. Jamais anecdotique, loin d’une esthétique sonore tapageuse, Darlyn Vlys réussit son pari sans coup férir. “Prince In The Rain” n’est en rien le produit des expérimentations d’un bidouilleur de sons mais une véritable oeuvre d’auteur.

Rédacteur en chef

Tracklist

  1. Sun in Hell - Affkt Remix
  2. Tears in Rain - Marc Depulse Remix
  3. Paradoxal - Third Son Remix
  4. Surface - Hearthug Remix
  5. Mustang - Yeuz Remix
  6. Map to the Stars - Mattia Pompeo Remix
  7. Decadencia - Mundo D & Roglar Remix
  8. Learned to Hide - Chaim Remix
  9. Mellizos - Lauer Remix
  10. Learned to Hide - Darlyn Vlys Club Remix

La disco de Darlyn Vlys

Prince In The Rain8
80%