The Rise And Fall Of Ziggy Stardust And The Spiders From Mars


Un album de sorti en chez .

9

Voici l'album qui vit réellement naître le mythe Bowie ainsi que son personnage emblématique : Ziggy Stardust.

Mon premier contact avec David Bowie remonte à l’enfance et à son fameux duo Under Pressure en compagnie de Queen. Il se rappellera à moi quelques années plus tard, durant l’adolescence, avec un autre duo, cette fois avec Placebo sur cette version poignante de leur Without You I’m Nothing. Mais la claque, dont je ne me suis toujours pas remis, arriva un peu plus tard lorsque je découvris Ziggy Stardust. Et même si toutes les époques de Bowie m’auront offert des moments inoubliables, la naissance (et mort) de Ziggy restera son sommet pour moi.

Nous sommes en 1972, peu après la sortie de « Hunky Dory », lorsque sa femme Angie lui suggère de se teindre les cheveux en rouge. Jouant toujours un peu plus de son ambiguïté sexuelle, David va vite devenir un phénomène médiatique. Le succès commercial n’est pas encore vraiment présent mais c’est à ce moment, lors de la promotion de « Hunky Dory », qu’il décide de créer le personnage de Ziggy Stardust et qu’il s’associe aux Spiders From Mars (Trevor Bolder à la basse, Mick Woodmansey à la batterie et surtout Mick Ronson à la guitare) pour sortir « The Rise And Fall Of Ziggy Stardust And The Spiders From Mars ».

Ce dernier est un concept album plutôt halluciné dans lequel est contée l’histoire de Ziggy Stardust, star bisexuelle venant du futur. Mais ce n’est pas le concept qui retient le plus notre attention mais plutôt la qualité incroyable des compositions. Le glam-rock obtient ses lettres de noblesses grâce à Ziggy. Mais la pop aussi, les chansons rentrent dans la tête instantanément mais révèlent une profondeur insoupçonnée. Le tout commence avec Five Years où Ziggy nous annonce que la terre n’a plus que 5 ans avant sa fin par manque de ressources naturelles. Piste suintant l’émotion sur laquelle Ziggy nous fait déjà couler nos premières larmes avec un final empli de la rage du désespoir (cette voix!!). Après Soul Love, sur Moonage Daydream, Ziggy se mue en rock star bien aidée par Mick Ronson et son riff dévastateur. Starman ralentit le rythme et permet à Ziggy de donner un message d’espoir à la Terre. C’est une chanson pop parfaite, tout comme l’est la mélancolique Lady Stardust. Hang On To Yourself verra Ziggy repartir dans un style plus glam avant un pont punk avant l’heure. Nous voilà arrivés au trio final de l’album, et quel trio ! Tout d’abord, Ziggy Stardust où « parfait » est encore l’adjectif qui nous vient. Ensuite, la très rock Suffragette City et son « Ohhh, Wham Bam Thank You Ma’am! » culte en fin de chanson. Et pour conclure l’album, Rock ‘n’ Roll Suicide qui achève le voyage de la plus belle des manières. L’émotion de l’inaugural Five Years nous revient puissance 10, la chair de poule s’empare de nos corps et Ziggy nous anéantit. Il martèle les paroles « You’re Not Alone » qui seraient une référence au « Jef » de Brel. Et que dire, quand en 1973, à l’Hammersmith Odeon, pendant la tournée de l’album « Aladdin Sane », alors que le concert est enregistré et que toute la presse est présente, Ziggy prononce ces mots: « Not only it’s the last show of the tour, but it’s the last show we will ever do ». Avant d’entamer la prophétique chanson. Vous pouvez revivre la fin de Ziggy ici.

On pourrait encore parler des heures de l’influence de cet album sur des générations entières de groupes ou des anecdotes entourant le mythe Ziggy mais, à la place, je préfère conclure avec la phrase inscrite sur la pochette du vinyl original : « TO BE PLAYED AT MAXIMUM VOLUME »

Bowie restera à jamais présent dans nos coeurs (et oreilles).

Chroniqueur
  • Publication 1 044 vues23 janvier 2016
  • Tags David BowieRCA
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Five Years - 2012 Remaster
  2. Soul Love - 2012 Remaster
  3. Moonage Daydream - 2012 Remaster
  4. Starman - 2012 Remaster
  5. It Ain't Easy - 2012 Remaster
  6. Lady Stardust - 2012 Remaster
  7. Star - 2012 Remaster
  8. Hang On to Yourself - 2012 Remaster
  9. Ziggy Stardust - 2012 Remaster
  10. Suffragette City - 2012 Remaster
  11. Rock 'N' Roll Suicide - 2012 Remaster

La disco de David Bowie

70%

Blackstar

The Next Day9
90%
Heathen9
90%

Heathen

Outside9
90%

Outside

Let’s Dance9
90%

Let’s Dance

Low7
70%

Low

Heroes9
90%

Heroes

Young Americans9
90%
Aladdin Sane9
90%
Hunky Dory10
100%
Space Oddity9
90%
David Bowie
0%