Milk Man


Un album de sorti en chez .

Deerhoof : Mignon petit condensé de Melt Banana à l?usage des 5-6 ans ou parodie en biscuit d?Erase Errata pour lutins enchantés ? On avait tous bu la tasse à l?écoute du bluffant « Apple O’ », leur précédent album, et bien maintenant on va tous se remplir un grand verre de lait et remettre […]

Deerhoof : Mignon petit condensé de Melt Banana à l?usage des 5-6 ans ou parodie en biscuit d?Erase Errata pour lutins enchantés ?

On avait tous bu la tasse à l?écoute du bluffant « Apple O’ », leur précédent album, et bien maintenant on va tous se remplir un grand verre de lait et remettre ça à l?occasion de la sortie de « Milk Man ».

« Milk Man » s?apparente à la traversée la plus rock? n roll de train fantôme qu?il m?a été donné de faire ! A bord d?une jeep électrique couleur ketchup, on sillonne des paysages gentiment chimériques peints d?une pop-rock délurée et délirante. Alors attachez vos ceintures pour une ballade frissonnante signée Deerhoof !

Après avoir traversé « Milk Man », la porte d?ouverture schizophrène, on découvre bouche-bée un vers vampire suceur de fraises entamer une « Giga Dance » infernale, stimulé par la voix tout en confiture de Satomi, sa chanteuse nippone préférée. Suite à ce spectacle horrifiant, on boute sur un « Desapareceré » rythmé où l?on retrouve l?inévitable homme invisible, mais cette fois-ci, tout spécialement vêtu d?espagnol.
Quant à « Rainbow Silhouette », il ne manquera pas de vous donner le vertige par son instrumentale raillée façon montagnes russes. Arrive « Dog On The Sidewalk ». Alors là, je dis attention. Que les enfants se bouchent les yeux et ferment leurs oreilles face à ces paroles d?une crudité terriblement explicite : « Dog On The Sidewalk I Saw, Wan Wan Kun Ga Poko Poko Pon Pon Pon ! ».
A peine une minute plus tard, on avale rapidement un comprimé de vitamine C et on fonce rejoindre ce fantôme abruti affublé d?une banane dans le derrière qui multiplie les cabrioles au son du remuant « Milking ».

C?est ici qu?aboutit la version shareware de cette chronique. Pour en savoir plus il va falloir se procurer ce disque qui regorge encore de nombreuses perles pop loufoques. Alors la prochaine fois que vous croiserez votre laitier, proposez-lui donc un tour en train fantôme avec du Deerhoof à fond dans les tympans. Un pur divertissement garanti !

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Milk Man
  2. Giga Dance
  3. Desaparecere
  4. Rainbow Silhouette of the Milky Rain
  5. Dog on the Sidewalk
  6. C
  7. Milking (MP3)
  8. Dream Wanderer's Tune
  9. Song of Sorn
  10. That Big Orange Sun Run Over Speed Light
  11. New Sneakers

La disco de Deerhoof