Echo Collective Plays Amnesiac

Echo Collective Plays Amnesiac


Un album de sorti en chez .

8

Pour son premier album, le groupe néo-classique belge Echo Collective reprend un des standards de Radiohead...

Même par sa propre volonté, il n’est pas toujours aisé pour un artiste de relire et arranger les travaux d’un autre, de savoir en extirper la quintessence sans en abroger les principes et braver l’édifice en toute conscience du risque de fracas. C’est pourtant dans cette voie que le collectif bruxellois Echo Collective a choisi d’orienter son premier long format en reprenant l’une des œuvres majeures de Radiohead datant de 2001, passionnés qu’ils sont depuis toujours par celle-ci et ce petit bonhomme difforme englué de rouge.

Limpidement néo-classique dans l’approche, “Amnesiac” se voit offrir une relecture sensible et apaisée, loin des tourments électroniques qui prolongeaient à l’époque l’ovni “Kid A”, avec en tête de proue l’ouverture Packed Like Sardines… et surtout Hunting Bears/Like Spinning Plates, interprétée au piano à la mode Live Recordings enregistrée à Vaison-la-Romaine (ici) mais agrémenté de subtiles touches de harpe délivrant une magie inédite. Outre la sincérité et le respect de la démarche, c’est à dire jouer à l’identique en ne brimant guère la production de base, les réarrangements qui y sont proposés font office de belles trouvailles et sont par-dessus soyeusement pondérés. On pense d’emblée aux cordes frottées qui s’échappent tels de spectraux feu-follets sur Pyramid Song, la révision d’I Might Be Wrong en un génial concerto pour violons ou encore un Knives Out à l’émotion décuplée, là où l’instrument vient posséder la présence organique de Thom Yorke.

Surtout, l’assistance des cuivres tout au long de la relecture apporte une classe nouvelle jusque dans le mélange des tons jazzy-mélancoliques de Life In A Glasshouse. Comme l’on protégerait le patrimoine et lui redonnerait un coup de pinceau, l’ensemble garde son allure mystique malgré la retranscription faite par des perceptions diverses, des vues extérieures subjectives, des notes ressenties avec le coeur et les oreilles d’une passion dévorante. Un grand bravo donc à Echo Collective pour ce supplément de beauté accordée à une oeuvre déjà terriblement grandiloquente…

 

Community Manager

Tracklist

  1. Hunting Bears - Like Spinning Plates

La disco de Echo Collective