Ode To Sentience


Un album de sorti en chez .

7

Emily Jane White est, quitte à faire dans le cliché, une douce dans un monde de brutes. Dans le sillage de Cat Power et d’Alela Diane, elle reprend le flambeau et propose un Folk sombre et puissant. Chaque album est une invitation au voyage, à l’évasion. Et ça ne loupe pas, l’écoute de ce dernier […]

Emily Jane White est, quitte à faire dans le cliché, une douce dans un monde de brutes. Dans le sillage de Cat Power et d’Alela Diane, elle reprend le flambeau et propose un Folk sombre et puissant. Chaque album est une invitation au voyage, à l’évasion. Et ça ne loupe pas, l’écoute de ce dernier disque nous plonge tout de suite dans une douce apesanteur.

Avec « Ode To Sentience », le bien nommé, nous quittons peu à peu l’indolente atmosphère de l’ouest américain pour des contrées plus verdoyantes. Car cet album évoque les paysages irlandais battus par les vents et imprégnés de solitude avec, toujours, une référence très marquée à la nature. Plus qu’une voix, c’est donc un univers à part entière, hanté par une délétère fantasmagorie.

Comme à son habitude, Emily Jane White parvient à harmoniser ses compositions avec subtilité. Les orchestrations sont travaillées à la perfection, envoûtantes et aériennes. Et c’est là que réside toute la profondeur de sa musique. Il y a un contraste frappant entre la désolation de ses textes, animé d’une obscure tension, et la délicatesse de ses arrangements, suaves à souhait : Oh, Katherine et Clipped Wings. Tantôt mélancolique (The Black Oak), tantôt entraînant (Requiem Waltz), nous oscillons entre affliction et enchantement.

Sensuel et lancinant, ce disque, par son lyrisme, se démarque légèrement des deux précédents opus. Cette ode éveille et éblouit notre sensibilité ; nous nous abandonnons et, ainsi, ce dernier album ne déroge pas à la règle. Magistrales, ces compositions font d’Emily Jane White une des grandes voix actuelles, au même titre qu’Agnes Obel qui, quant à elle, est en passe de devenir la nouvelle sensation venue du nord.
Chroniqueur

Tracklist

  1. Oh Katherine
  2. The Cliff
  3. Black Silk
  4. The Black Oak
  5. I Lay to Rest (California)
  6. Clipped Wings
  7. The Preacher
  8. The Law
  9. Requiem Waltz
  10. Broken Words
  11. Silhouette

La disco de Emily Jane White