En plastique


Un album de sorti en chez .

Avec ce premier album de 12 titres et après une belle collection de singles, Exnova nous propose un large panorama de leur univers. Ce groupe suisse pratique un rock truffé de petites trouvailles electro, qui pêche malheureusement par la voix trop monocorde du chanteur (qui peut évoquer Cali) dont les quelques faussetés nous mettent curieusement […]

Avec ce premier album de 12 titres et après une belle collection de singles, Exnova nous propose un large panorama de leur univers.
Ce groupe suisse pratique un rock truffé de petites trouvailles electro, qui pêche malheureusement par la voix trop monocorde du chanteur (qui peut évoquer Cali) dont les quelques faussetés nous mettent curieusement mal à l’aise ; on n’est pas à Popstars ici, mais ce serait un point à travailler.
Cette faiblesse dans la musique de Exnova force le groupe à rester sur terre, alors qu’il pourrait s’envoler vers les cieux…
D’autre part, ça a peut-être à voir avec le mix, mais toujours est-il que ce CD sonne encore trop « autoproduit ». On attend donc un album avec de vrais moyens.
« La pêche aux verres » évoque un Air plus rock, sur ce genre de morceaux Exnova convoque une musique moelleuse aux superbes claviers.
Ces rockers suisses ont également de l’humour, en témoignent les quelques interludes, ou même les titres ou bien encore les textes de certaines de leur chansons.
Cet album est destiné aux amateurs de rock original, groovy, noisy, planant, à celles et ceux qui aiment écouter la musique d’un artiste plusieurs fois avant d’en capter toutes les subtilités.

Chroniqueur

La disco de Exnova

En plastique
0%